Le mauvais côté de la publicité sur mobile

Une récente étude démontre que le manque de standards et de contrôles sur la publicité mobile entraînent une perte estimée à 9.93 milliards de dollars pour les annonceurs dans le monde. Un budget considérable qui part en fumée en grande partie à cause de la fraude et des problèmes d’affichage des formats publicitaires sur mobile…

Rien que cette année, les investissements publicitaires mobiles vont dépasser les 100 milliards de dollars dans le monde et représenter 59,4% des investissements digitaux.

Le mobile est donc devenu inévitable dans les plans médias des annonceurs mais sa montée en puissance entraîne certaines craintes, notamment quand il s’agit de qualité et fiabilité des messages publicitaires livrés.

Ces inquiétudes se justifient en grande partie par la fraude qui pénalise le marché si l’on en croit les résultats d’une récente étude menée sur le sujet.

La fraude et les problèmes d’affichage sur les campagnes publictaires mobiles généreraient ainsi une perte globale estimée à 9,93 milliards de dollars dans le monde selon les chiffres fournis par S4M (plateforme de programmatique sur mobile).

Sur la base de 87 campagnes analysées dans le monde représentant quelques 2,3 milliards d’impressions, la régie mobile S4M estime qu’une grande partie du problème provient de la fraude à l’impression et des clics suspicieux.

Les clics frauduleux représenteraient ainsi près de 26% de perte pour les marques et 48% des mobinautes qui cliquent sur un format publicitaire mobile n’arriveraient jamais sur le site mobile.

Côté application, à noter que 66% des utilisateurs installent une appli qu’ils n’ouvriront jamais

infographies4m_mobileadfraud-sept-2016

Source : comarketing news

Vous aimerez aussi...