Zenith prévoit un marché publicitaire français en légère progression sur 2017

Zenith vient de publier la 4ème livraison de l’année 2016 de ses Adspend Forecasts.

 

A retenir côté monde :

En 2017, les dépenses publicitaires continueront à croître malgré les risques politiques et l’absence d’effet quadriennal.

Nous prévoyons une augmentation des dépenses mondiales de publicité de 4,4 % en 2017, le même chiffre que celui estimé pour 2016.

Après 2017, nous prévoyons une période de croissance constante des dépenses publicitaires mondiales. Nous prévoyons une croissance de 4,4 % en 2018 et 4,1 % en 2019. Les dépenses publicitaires mondiales ont été remarquablement stables depuis 2010, progressant de 4 % à 5 % par an, en général à un rythme égal ou inférieur au PIB mondial. Avant la crise financière, l’évolution des dépenses publicitaires reflétait plus que proportionnellement celle de l’économie au sens large, en évoluant plus vite en période de croissance et en ralentissant plus vite en période de récession, avec des variations fréquentes des taux de croissance d’une année sur l’autre.  Dernièrement, il semble que le marché mondial de la publicité soit entré dans une phase de croissance plus stable.

 

A retenir côté France :

Il est encore un peu tôt pour estimer les conséquences des votes récents (Brexit, élection de Trump, référendum italien) sur l’économie française. Nous avons donc maintenu nos prévisions de faible croissance des investissements publicitaires pour les 4 prochaines années, liés à une croissance du PIB, mais actuellement insuffisante  pour restaurer la confiance des entreprises.

Nous tablons sur une croissance de +0.9% pour 2016, année qui devrait profiter d’un effet Euro 2016 en France.

2017 devrait davantage profiter de la reprise économique mais cet effet sera contrebalancé par les effets généralement négatifs de l’élection présidentielle, d’où une croissance ramenée à +0.4%.

Nous prévoyons par la suite +1.0% pour 2018 qui devrait profiter des grands événements sportifs (Coupe du Monde de foot et J.O. d’hiver) et +1.2% pour 2019. Ces 2 années devraient également être tirées par une meilleure efficacité de la publicité liée à la montée du programmatique.

Vous devriez apprécier