Qui sont les hommes de la génération Y ?

Samson a demandé à Fingal, agence de transformation client, en partenariat avec Junior Essec, de conduire une étude auprès des hommes urbains de catégorie socioprofessionnelle supérieure âgés de 25 à 35 ans.

Les constructeurs automobiles peuvent se rassurer : 65% des hommes Y utilisent leur voiture pour se déplacer alors que 26% d’entre eux prennent les transports en commun. S’ils sont si nombreux à utiliser leur véhicule, c’est aussi pour se rendre au cinéma, à une exposition ou à un évènement sportif : 81% des hommes Y aiment sortir pour se divertir. Le sport demeure le principal hobby pour un 1 homme Y sur 2, suivi des nouvelles technologies (8%), des Beaux-Arts (7%) et de la musique (7%). En outre, le football est de très loin le sport le plus suivi par l’ensemble des hommes de la génération Y interrogés (65%), suivent le rugby (7,5%), le tennis (4,5%) et le cyclisme (4,5%).

L’homme Y a soif d’information : il suit autant l’actualité politique (67%) que sportive (60%), technologique (60%) et culturelle (58%) et près d’un homme Y sur trois déclare s’intéresser à la mode masculine. Pour s’informer, cette génération dite hyper connectée privilégie encore les journaux (53%), les applications mobiles (50%) et les magazines en ligne (46%) et semble prendre quelque peu ses distances vis-à-vis des medias traditionnels tels que la radio (39%) et la télévision (30%). C’est peut-être ici finalement que l’homme Y se différencie le plus de ses pairs X. En revanche, seuls 10% des hommes interrogés consultent des blogs francophones pour suivre l’actualité de la mode, Comme un Camion étant alors le blog le plus consulté, devant Bonnes Gueules, Very Good Lord et Les Rhabilleurs. Quand on leur demande quelle est leur application mobile préférée, Facebook partage le podium avec L’Equipe (17%), suivies des apps Google (7%) et Le Figaro (6%). Force est de constater que l’ensemble des interrogés utilisent dans des proportions comparables des applications de recherche, de communication, d’actualité et d’e-commerce. Cependant, il convient de souligner que 56% des hommes Y utilisent Facebook très régulièrement. Une « dépendance » que ces hommes ne connaissent avec aucun autre media social.

Par ailleurs, près d’un homme Y sur cinq dispose d’ores et déjà d’une montre connectée, une information qui ne devrait pas laisser insensible nos amis suisses notamment.

Le costume reste une pièce incontournable du dressing de l’homme de la génération Y

71% achètent chaque année un ou plusieurs costume(s) prêt-àporter et 38% choisissent d’acheter un costume sur mesure.

Ce qui prime dans leur choix, c’est la marque, le confort et l’élégance.

69% des interrogés disposent d’au moins 4 costumes dans son dressing et plus de 7 hommes Y interrogés sur 10 portent un costume au moins une fois par semaine. À l’image de leurs aînés, 58% des hommes Y considèrent le costume comme un outil de représentation, une manière de se mettre en valeur. De même, plus d’un homme Y sur 2 se dit expert en matière de costume. Notons que 27% des hommes interrogés y voient davantage une pièce d’exception.

En conclusion

L’étude nous dépeint finalement un homme Y aux antipodes de certains portraits que la presse et les spécialistes nous décrivent. Elle met également en exergue quelques contradictions et surtout elle révèle un homme pragmatique qui toutefois refuse d’être mis dans des cases.

Son rapport à la mode et à la « représentation en société » laisse par ailleurs apparaître un fort besoin à la fois d’autosatisfaction et d’authenticité. En outre, si ces hommes sont si nombreux à porter régulièrement un costume, ils le font davantage par souci d’élégance et de bien-être.

Moins « révolutionnaire » que ce qu’on voudrait nous faire croire, notre homme Y semble cependant plus enclin à adopter des nouvelles manières de consommer, saupoudrées d’un savant dosage d’hédonisme et d’immédiateté. Et à l’heure de l’hyper connexion, cet homme plébiscite plus que jamais les interactions humaines : pour 1 homme Y sur 2, le bouche à oreille, l’ancêtre des réseaux sociaux, reste le vecteur de communication le plus efficace pour découvrir notamment des nouvelles marques ou des nouveaux services.

Hommes generation Y Samson juin 2016 Hommes generation Y Samson_2 juin 2016 Hommes generation Y Samson_3 juin 2016 Hommes generation Y Samson_4 juin 2016 Hommes generation Y Samson_5 juin 2016

Source : ADN

Vous devriez apprécier