Qui sont les champions de la distribution dans le monde selon Deloitte ?


Malgré des turbulences renouvelées dans l’économie – une série d’indicateurs économiques pointe vers un ralentissement de la croissance en 2019 – le chiffre d’affaires des 250 principaux distributeurs mondiaux est en hausse et atteint 4653 milliards de dollars US au cours de l’exercice fiscal 2017.

Ce 22ème rapport annuel Global Powers of Retailing recense les 250 leaders mondiaux de la grande distribution sur la base des données publiques pour l’exercice fiscal 2017 (exercices jusqu’en juin 2018) et analyse leur performance par zones géographiques et secteur d’activité principal. Ce rapport énonce également les perspectives économiques mondiales et répertorie les 50 distributeurs qui affichent la croissance la plus rapide ainsi que les nouvelles sociétés de distribution entrées dans le Top 250.

Principaux faits marquants :

  • Les Américains dominent ce classement. Wal-Mart, Costco et Kroger sont les 3 premiers distributeurs mondiaux pour la seconde année consécutive.
  • Amazon fait une entrée remarquée dans le top 5. Ce commerçant en ligne est passé de la 186ème place du Top 250 en 2000 à la 4ème place en 2017. C’est le reflet du changement d’habitudes des consommateurs.
  • En Europe, les groupes Schwarz, Aldi, Tesco, et Delhaize se placent respectivement 5e, 8e, 10e et 11e.

Principales conclusions du rapport :

Parmi les acteurs les plus performants, figurent les distributeurs de biens de consommation, soit 55,2% des acteurs qui totalisent 66,2% du revenu global des distributeurs mondiaux.

L’Europe compte le plus grand nombre d’acteurs figurant dans ce top 250, avec 87 entreprises (34,8%), contre 82 en 2016. La France se positionne en 2ème position après l’Allemagne, avec un chiffre d’affaires de 29 141 milliards de dollars US générés par 12 acteurs, pour une part de marché de 4.8% dans le Top 250.

Opérant dans 13 pays, le Top 10 a une plus grande couverture géographique que le Top 250 (10 pays). Les distributeurs européens restent toutefois les plus actifs au niveau mondial alors qu’ils chercher à se développer en dehors de leurs marchés domestiques arrivés à maturité.

Le secteur FMCG* est le moteur principal de ce Top 250 avec 138 acteurs (soit 55,2% du Top 250) qui ont généré 66,2% du chiffre d’affaires retail en 2017 (21,7 milliards de dollars US). Malgré sa forte contribution au chiffre d’affaires du Top 250, c’est le secteur qui affiche la marge bénéficiaire nette la plus faible (1,6% en 2017).

L’économie globale est à un tournant. Jusqu’à début 2018, l’économie mondiale affichait une forte croissance. Cependant l’accélération de l’inflation sur les marchés principaux, les changements de politiques monétaires et fiscales opérées par les gouvernements et la forte dépréciation des monnaies des pays émergents menacent l’économie mondiale à court terme.

Pour les distributeurs, le ralentissement de l’économie mondiale va générer une diminution de la croissance des dépenses de consommation, une hausse des prix à la consommation et le dérèglement des chaînes d’approvisionnement mondiales.

Le Top 250 des distributeurs mondiaux

Le Top 10 des distributeurs mondiaux représente 31,6% du chiffre d’affaires cumulé du top 250 en 2017. Les trois premiers maintiennent leur position dans le Top 10. Le taux de croissance du Top 10 à 6,1% a largement dépassé celui du Top 250 à 5,7%.

Cependant, le top 10 affiche une marge bénéficiaire nette plus faible que le top 250 et en baisse par rapport à l’année dernière. Ceci est lié pour une large part au fait que 8 des 10 premiers distributeurs opèrent dans le secteur des biens de grande consommation.

Or les marges de ce secteur sont sous pression croissante en raison de l’augmentation des coûts de fabrication, de la baisse du pouvoir d’achat due à une concurrence accrue et à un besoin de transparence et à la nécessité d’investir dans la transformation digitale.

Source : Deloitte

Vous devriez apprécier