Quand et pourquoi les consommateurs vont-ils en magasin ?

Les consommateurs sont de moins en moins prévisibles ; les détaillants ne peuvent plus s’appuyer sur les hypothèses comportementales traditionnelles pour optimiser la performance de leurs espaces commerciaux.

L’influence des divers canaux, qu’ils soient physiques ou digitaux, détermine comment, quand et pourquoi les consommateurs utilisent les magasins physiques pour effectuer leurs achats. Pour bien comprendre le rôle du commerce physique dans le monde multicanal d’aujourd’hui, les détaillants doivent comprendre la manière dont les facteurs en et hors ligne impactent la fréquentation commerciale.

Le nouveau rapport de ShopperTrak sur les tendances de consommation fournit des renseignements statistiques concernant le comportement des consommateurs au cours du 1er trimestre 2017, et nos conclusions ont mis à jour un certain nombre de schémas intéressants :

  1. Une confiance des consommateurs en hausse

Malgré les incertitudes générales occasionnées par des facteurs politiques et économiques, il n’en demeure pas moins que la confiance des consommateurs continue de progresser dans le monde.

En Inde, cette hausse a entraîné une vague de dépenses, avec une augmentation de 6,5 % de la fréquentation au 1er trimestre, en majorité du fait de la confiance de la classe moyenne urbaine, une classe en pleine essor et relativement influente.

Le Japon figure également parmi les pays bénéficiaires de ces perspectives de plus en plus optimistes, avec une confiance dépassant les estimations du marché, à son plus haut niveau depuis septembre 2013. Soutenue par un taux de chômage en baisse, la fréquentation des commerces japonais a connu une hausse de 6,1 % au cours du trimestre. Hong Kong a également vu sa fréquentation augmenter.

Hors de la région Asie-Pacifique, de nombreux commerçants européens ont également pu constater l’impact positif de la hausse du niveau de confiance. En Espagne, la fréquentation a bondi de 3,7 %, tandis qu’en Autriche, la fréquentation trimestrielle a augmenté de 0,3 % d’une année sur l’autre.

  1. Une forte réaction aux marques internationales

L’une des conséquences de cette hausse de la confiance des consommateurs est que les détaillants continuent de se positionner sur de nouveaux marchés, déployant des boutiques pour répondre à la demande croissante.

La reprise de la consommation en Espagne a offert un terrain fertile pour les marques de fast-fashion internationales, comme Zara, H&M ou Uniqlo, permettant ainsi au pays d’augmenter la fréquentation annuelle de 3,7 % selon le rapport.

L’Australie offre également des perspectives intéressantes pour les détaillants internationaux, et les consommateurs du pays adoptent avec plaisir les chaînes internationales comme TK Maxx ou Kaufland. De la même manière, le marché indien en plein boom est devenu un véritable centre d’intérêt pour de nombreux géants internationaux, tels que Walmart ou Amazon.

  1. Les dépenses des touristes dynamisent les marchés

Les consommateurs nationaux ne sont pas les seuls à soutenir la croissance de la fréquentation commerciale. Les touristes sont également des contributeurs majeurs pour les boutiques de nombreux pays, et le 1er trimestre 2017 a vu les dépenses des visiteurs internationaux accroître les niveaux de fréquentation dans plusieurs pays.

Par exemple, l’activité de consommation à Hong Kong a augmenté de 3,5 % au cours du trimestre, et la hausse des prix de l’immobilier en Chine voisine est partie pour encore plus favoriser la fréquentation des touristes chinois à Hong Kong.

Même dans les régions où la fréquentation a reculé, le tourisme a permis de diminuer l’impact des dépenses intérieures en baisse. La République d’Irlande en est un bon exemple : la fréquentation commerciale n’a baissé que d’un petit -0,1 % d’une année sur l’autre, en partie grâce aux dépenses des visiteurs internationaux.

Obtenir une vision globale

À l’échelle mondiale, il est essentiel que les détaillants comprennent la manière dont l’omnicanalité influence la performance des magasins en temps réel.

En investissant dans une technologie dédiée à l’analyse client, les commerçants peuvent prendre des décisions éclairées au moment de choisir où déployer leurs ressources marketing, humaines et opérationnelles afin de mieux répondre aux demandes des clients. Ils peuvent ainsi garantir le positionnement de leurs magasins de manière à maximiser les ventes et la rentabilité.

Source : ShopperTrack

Images : Visualhunt

Vous devriez apprécier