Pour tout connaître sur les youtubeuses

Aujourd’hui les Youtubeuses sont plus puissantes que les grands sites féminins. Il s’agit de la plus grande révolution dans l’univers de la communication depuis l’apparition des bloggeurs selon les résultats d’une étude menée par Inlfuence4you.

On passe autant de temps sur les chaînes des Youtubeuses que sur les grands sites féminins généralistes.

Les grandes Youtubeuses ont aujourd’hui une puissance media énorme et apportent en plus leur caution (elles présentent personnellement les produits et donc engagent leur propre avis et réputation). Le support vidéo est aussi bien adapté pour présenter des produits (tutoriels, présentation de vêtements, outboxing, …) et sans doute davantage que le papier. De plus, une vidéo allie le son et l’image et a donc plus d’impact qu’un texte ou une photo, plus statiques. Bref, ces Youtubeuses ont su largement supplanter les bloggeuses et sites féminins en termes de puissance, de caution et de support souvent plus impactant visuellement.

 

Néanmoins si les Youtubeuses sont aujourd’hui aussi, voire plus, puissantes que les sites web féminins, l’audience de ces Youtubeuses est âgée de 15 à 35 ans pour une grande partie, alors que les sites et blogs féminins touchent une cible plus diffuse.

 

Sources : Influencepanel.com / Youtube / Nielsen

 

Facebook : match nul…

Là encore, les Youtubeuses font jeu égal avec les grands sites féminins en termes de nombres de fans (EnjoyPhoenix se rapproche du million de fans). Cependant la stratégie éditoriale des Youtubeuses est assez variable. Certaines se contentent uniquement de relayer leurs vidéos. D’autres utilisent Facebook pour prolonger le contact avec leurs fans.

Au niveau du taux d’engagement (Nb de personnes qui en parlent / Nb de fans) cela se confirme puisque certaines Youtubeuses dépassent les 15% de taux d’engagement quand d’autres ont des taux sous les 1%. On retrouve ces grandes disparités sur le taux d’engagement aussi entre sites féminins.

Cependant il faut souligner que le taux d’engagement des sites féminins est généralement plus élevé que celui des Youtubeuses : les sites féminins mettant souvent en place des community managers dédiés alors que la Youtubeuse qui travaille souvent seule à moins de temps à passer sur ce réseau social.

Statistiques Facebook au 21/12/2014. (en rouge les youtubeuses et en noir les sites féminins)

Sources : Influencepanel.com / Facebook

 

Twitter : nette domination des Youtubeuses

Les Youtubeuses marquent une nette domination sur Twitter face aux media généralistes féminins. A nuancer surtout avec Vogue (qui a 1,5 M de followers grâce notamment à son feed bilingue français / anglais et qui n’apparait pas dans ce classement car difficilement comparable) et Elle.fr (650 k) qui sont les exceptions qui confirment la règle. En effet, Twitter est un canal privilégié et personnel de communication très prisé des Youtubeuses … et de leur audience plus jeune que les grands sites féminins. Aussi, elles se sont pleinement investies sur ce media social qui permet une communication directe avec leurs abonnées.

Sources : Influencepanel.com / Twitter

 

Instagram : le réseau social sur lequel les Youtubeuses sont reines
Instagram présente un véritable écart entre les Youtubeuses et les sites féminins : ces derniers n’ayant absolument pas réussi à s’imposer sur Instagram alors que les Youtubeuses montrent un vrai potentiel d’audience et une vraie propension à utiliser ce réseau social. En effet, ce réseau social est souvent plus personnel que Twitter : les photos de produits se confondent au milieu de photos plus privées (amis, famille, vacances) et la relation de confiance y est très forte. Les Youtubeuses ont privilégié ce canal de communication qui permet notamment de mettre en avant plus facilement des photos de produits et de vêtements. Ainsi, elles ont en moyenne 2,3 fois plus de followers sur Instagram que sur Twitter, réseau qui montrait déjà leur fort impact.

Sources : Influencepanel.com / Twitter / Instagram

 

Conclusion : comme dans l’univers du jeu vidéo, les Youtubeuses Mode et Beauté se professionnalisent (les plus importantes créent leur société ou prennent un statut d’auto-entrepreneuse pour pouvoir facturer des prestations payantes). Elles deviennent de vraies expertes dans leur domaine (EmmyMakeupPro est maquilleuse professionnelle, EnjoyPhoenix travaille avec des très grandes marques, …). Leur pertinence et connaissance des produits va donc continuer à s’affuter.

De plus, l’audience va vieillir et aussi devenir toujours plus experte en bénéficiant de conseils vidéo de leurs Youtubeuses préférées. D’ailleurs l’audience vieillit plus vite que le temps qui passe (en 2 ans, l’âge moyen de l’audience des Youtubeurs de jeux vidéo a progressé de 3 ans… il est probable que cette tendance se retrouve dans la beauté … les ainées suivant les tendances des plus jeunes). Youtube va devenir l’un des canaux, voire le canal de communication de référence dans le domaine de la mode ou de la beauté. Ainsi, la puissance des Youtubeuses mode et beauté va s’accélérer et comme dans le jeu vidéo, il est probable qu’il y ait en 2015 plusieurs chaines Mode/Beauté millionnaires en nombre d’abonnées (Michelle Phan, la référence US a par exemple plus de 7 millions d’abonnées sur sa chaîne).

En résumé : hausse de la légitimité, d’expertise, et hausse de la puissance. Apport de visibilité et ROI. Les Youtubeuses vont devenir les vraies faiseuses de tendance dans les univers de la beauté (et de la mode) dans les prochaines années.

Source : ADN

Vous devriez apprécier