Pokémon Go, premier succès de la réalité augmentée

C’est pas nouveau ! Pokémon (ポケモン?), prononcé [po̞kʲe̞mõ̞ɴ] de la contraction Pocket Monster est une franchise créée par Satoshi Tajiri en 1996, présente en particulier en jeu vidéo, dans des séries éditées par Nintendo. Selon les statistiques officielles de Nintendo en octobre 2010, les jeux Pokémon se sont vendus à environ 250 millions d’unités. Le jeu vidéo Pokémon Rouge et Bleu s’est vendu à plus de 30 millions d’exemplaires, ce qui en fait un record des ventes dans l’histoire du jeu vidéo. Le phénomène, nommé Pokémania toucha aussi des pays européens, comme la France, où les versions Rouge et Bleu furent les jeux les plus vendus de 1999, et le million d’exemplaires vendus fut atteint en juin 2000, moins d’un an après son lancement en France.

L’histoire du début, Pokémon est issu de l’imagination du développeur japonais Satoshi Tajiri. Celui-ci se serait inspiré de l’élevage de criquets qu’il faisait pendant son enfance. Ces insectes, destinés à concourir dans des courses, lui auraient donné la certitude que les criquets les plus vieux étaient plus expérimentés, gagnaient donc plus de courses et voyaient donc leur valeur vénale augmenter lors d’un échange.

C’est une déferlante médiatique dans les pays ou à été lancé le jeu sur mobile ! le principe de Pokemon Go toujours le même capturer (collecter) un pokemon mais cette fois-ci en réalité augmentée, avec votre mobile, vous pouvez constituer une équipe et devenir le meilleur dresseur de votre région afin de pouvoir construire votre propre arène – les joueurs parcourent le monde physique sur une carte numérique mise en couleurs mais fidèle de votre environnement, la recherche des créatures de bande dessinée ce fait au hasard. Les gens regardent à travers leurs caméras de smartphone pour trouver le Pokémon. Quand une créature animée apparaît, ils jettent Pokéball à jusqu’à ce qu’il soit maîtrisé.

Pokemon Go est actuellement disponible US, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et, à partir d’aujourd’hui, en Allemagne. Nintendo est un exemple solide de ce que les studios de jeu peuvent atteindre avec une grande stratégie de conception de jeux et de monétisation sur mobile. La capitalisation boursière de Nintendo a flambée de 9 milliards $ au cours des derniers jours.

[Pokémon Go, cependant, est en fait le travail d’une start-up qui a été créé à l’intérieur de Google et qui est parti hors de la compagnie l’an dernier. Le premier jeu de Niantic, un thriller de science-fiction appelé Ingress, a été rendue possible par le service de cartographie numérique de Google. Environ 15 millions d’utilisateurs ont téléchargé Ingress, et il y a un peu plus d’un million de joueurs actifs par mois, a déclaré John Hanke, directeur général de Niantic.]

Une autre possibilité de la technologie est de permettre à des restaurants fast-food, café et autres établissements de vente au détail à devenir des endroits sponsorisés où les gens sont motivés pour aller chercher des Pokémon… Cela sera ouvert dans les mois qui arrivent (drive to store & gaming & millennial ) !

C’est surement ce qui va faire décoller l’usage de la réalité augmentée dans le grand public, comme quoi il faut toujours un déclencheur ! Nous aimerions voir un moteur AR embarqué en natif dans les caméras des smartphones, avec un SDK pour ouvrir la créativité dans ce domaine… à suivre !

Quelques chiffres
– 7.5 millions de téléchargement aux US en 5 jours (le jeu donne aux joueurs des possibilités d’acheter des objets virtuels pour quelques dollars pour accélérer leur progrès)
– 12,6 millions € de revenus depuis le lancement 6 juillet – officiellement ouvert dans 3 pays
– Plus de 40 mn de temps d’utilisation de l’app sur Android ( plus que Whatsapp 30mn et snapchat 23mn)

AppAnnie nous donne aussi quelques indications sur l’engouement du jeu, Pokemon Go est encore plus rapide au regard des chiffres que Clash Royale pour être le top n°1 (par revenus sur les deux plates-formes). Les statistiques records font de cette nouvelle application « le plus grand de jeu mobile dans l’histoire des Etats-Unis avec 21 millions de DAU (utilisateurs quotidiens moyens) aux États-Unis, il détrône le pic US de Candy Crush avec environ 20 millions de DAU (à l’échelle mondiale, l’application King a été signalé avoir 93 millions de DAU à son apogée)

– n ° 1 par revenus depuis jeudi 7 Juillet à midi sur iOS
– # 1 sur Google Play depuis dimanche 10 Juillet
– # 1 par revenus sur iOS seulement le vendredi 4 Mars après 2 jours
– # 1 par revenus sur Google Play le 10 Mars, après 7 jours

Position Pokemon GO classements revenus

Source : services mobiles

Vous devriez apprécier