Nos 8 modes spécifiques de faire les courses

LE CHIFFRE :

8

Entre les courses de dépannage et le remplissage du frigo, Nielsen1 comptabilise aujourd’hui 8 « missions » ou manières spécifiques de faire les courses du quotidien contre 5, cinq ans plus tôt.

Nielsen met en exergue trois formes différentes de courses de dépannage et précise qu’elles sont les plus pratiquées par les foyers français. De 18 à 30 fois par an en moyenne, ils remplissent un panier composé de 3 à 7 produits maximum.
Ces courses sont importantes pour les magasins de proximité puisqu’elles représentent jusqu’à 30% des ventes totales de ce circuit.

A l’opposé, les foyers font les pleins de 2 façons différentes. Au classique “Caddie de Plein” en hypers et supermarchés (34 articles, ticket de caisse de 90€ dépensé une fois par mois), vient s’ajouter la mission “Plein Phygital” : près de 50 articles avec un ticket moyen de près de 115€.
Si cette mission est en grande partie réalisée dans des magasins physiques (60% des dépenses dans les hypermarchés et les SMDP2), 13% des dépenses sont faites en Drive.

Entre ces extrêmes, Nielsen met en avant 3 autres missions d’achat. Elles sont moins fréquentes que les petits-paniers et moins importantes en termes de dépenses que les missions de plein :

  1. l’achat de dernière minute du dentifrice ou du shampooing représente 25% des ventes du rayon hygiène-beauté et réalisé le plus souvent en hypermarché.
  2. l’achat des « Fraicheurs GMS » soit des produits frais quasi exclusivement effectué en hyper/super.
  3. Les courses intermédiaires entre les très petits paniers et les courses de plein. Constituée également de produits frais, la mission est typée familles : 25% des dépenses sont réalisées par des foyers de 4 personnes et plus, souvent accomplie en SDMP et Drive

Channel weight per shopping mission

Pour en savoir plus :

1  « Shopper missions 2019 » Nielsen
2  SDMP pour « supermarchés à dominante marques propres »

Plus d’information : ICI
Photo Evie CalderUnsplash

Vous devriez apprécier