Liens forts entre les ados et leurs smartphones

Pour mieux comprendre l’usage des smartphones par les adolescents, BVA a réalisé une étude pour Wiko auprès de plus de 1 000 jeunes représentatifs des 12-17 ans. Nous avons sélectionné 8 points clés pour mieux comprendre leurs pratiques.

92% des adolescents de 12-17 ans ont un smartphone

Premier point : les smartphones sont largement répandus dans les collèges et les lycées. 92% des adolescents ont un smartphone. 88% au collège, 96% au lycée. Les filles sont mieux équipées (93%) que les garçons (91%). Les enfants de cadres sont légèrement plus nombreux à en posséder que les fils et les filles d’ouvriers (92% contre 90%), tout comme ceux qui habitent dans de grandes agglomérations, comparé aux zones rurales (92% contre 89%).

  • 85% des 12-13 ans ont un smartphone
  • 94% des 14-15 ans ont un smartphone
  • 96% des 16-17 ans ont un smartphone

92-pourcents-ados-smartphone

Les adolescents obtiennent leur premier smartphone à 12 ans

Deuxième enseignement de l’étude : près d’un adolescent sur deux obtient son premier smartphone à 11 ou 12 ans (49%). Les filles obtiennent leur premier téléphone connecté 6 mois avant les garçons (12 ans versus 12 ans et demi). Les jeunes acquièrent ce smartphone à l’occasion de la rentrée scolaire dans 38% des cas et lors de leur anniversaire dans 31% des cas. La rentrée en sixième parait centrale dans l’acquisition du premier smartphone. Le père Noël joue également son rôle puisque 16% des adolescents sont équipés grâce à lui.

premier-smartphone-12-ans

Snapchat, réseau social préféré des adolescents français

Près de 4 adolescents sur 5 sont inscrits sur les réseaux sociaux. Ils s’inscrivent sur un réseau social très rapidement après l’obtention d’un smartphone, à 12,8 ans.

Et leur réseau social préféré, c’est Snapchat : 62% de l’ensemble de la population étudiée utilise l’app (près de 80% des ados inscrits sur un réseau social sont sur Snapchat). Le réseau social N°2 est Facebook, avec 53% d’utilisateurs, suivi de près par Instagram qui atteint les 50%. Twitter est loin derrière avec 22% d’utilisateurs.

Ce graphique met en évidence quelques différences notables : à 12-13 ans, Snapchat et Instagram dominent largement, Facebook est fortement minoritaire ; Facebook ne rivalise avec Snapchat que chez les plus âgés des adolescents (16-17 ans).

ados-reseaux-sociaux-snap

Parents, adolescents, smartphone : une relation compliquée

Le smartphone joue un rôle important dans les relations qu’entretiennent les adolescents avec leurs parents. Voici les principaux usages :

  • 82% – Prévenir les parents en cas de problème
  • 63% – Les avertir en cas de retard
  • 52% – Les rassurer
  • 38% – Leur poser des questions, demander des informations
  • 21% – Partager des photos, des blagues

Ce n’est pas parce qu’un adolescent a un smartphone qu’il est joignable H24 : il arrive à 39% d’entre eux de ne pas répondre volontairement à un message de leurs parents et 28% filtrent les appels de leurs parents.

Des adolescents sous surveillance

Quand leurs enfants obtiennent un smartphone, les parents sont face à un dilemme : comment les protéger tout en respectant leur vie privée ? La logique est la suivante : plus ils sont jeunes, plus ils sont surveillés. Ainsi, 43% des adolescents pensent que leurs parents connaissent le code de déverrouillage de leur smartphone : 64% des 12-13 ans, 40% des 14-15 ans et 25% des 16-17 ans. Ils sont nombreux à connaître au moins un mot de passe sur un réseau social (34%) : 40% des 12-13 ans, 32% des 14-15 ans et 30% des 16-17 ans.

parents-ados-surveillance

Un objet indispensable pour sa vie sentimentale…

L’étude BVA montre également l’importance du smartphone dans la vie amoureuse des adolescents. 62% estiment que cet objet connecté est indispensable pour entretenir des relations sentimentales. Voici d’autres chiffres clés :

  • 10% des adolescents ont déjà utilisé leur smartphone pour rencontrer quelqu’un
  • 13% des adolescents ont déjà utilisé leur smartphone pour rompre.
  • 18% des 15-17 ans ont déjà envoyé ou reçu des sextos ou des nudes
  • 39% des 12-14 ans estiment que les messages à connotation sexuelle constituent une pratique répandue chez les adolescents.

… et pour entretenir ses relations amicales

Sans surprise, le smartphone est également un objet de premier choix pour entretenir ses relations amicales. N’oublions pas que « ce qui se passe sur Internet » n’a rien de virtuel lorsqu’il s’agit de relations humaines, le support n’a que peu d’importance. 89% des adolescents insistent sur l’importance de leur mobile pour l’entretien de ces relations amicales. Voici d’autres chiffres clés à ce sujet :

  • 28% des adolescents équipés répondent « tout le temps » à leur messages, de jour comme de nuit.
  • 17% des adolescents équipés ont déjà envoyé des messages méchants ou des insultes, en privé, sur les réseaux sociaux, par téléphone ou par email.
  • 24% des adolescents équipés ont déjà pleuré à la lecture d’un message et 23% ont déjà eu peur qu’un contenu partagé soit utilisé contre eux.
  • 9% ont déjà eu le sentiment de ne plus contrôler leur identité numérique.

L’impossible interdiction du smartphone au collège

Interdire le smartphone au collège, c’est comme interdire le piratage sur Internet : c’est joli sur le papier mais dans les faits, c’est une consigne difficile à faire respecter. Ainsi, un collégien sur cinq utilise son smartphone au collège malgré l’interdiction. Les garçons sont les moins respectueux de la loi (23%) tout comme les collégiens les plus âgés : 28% des 13-14 ans utilisent librement leur mobile dans leur établissement.

 

Source : BDM

Vous devriez apprécier