Les tendances à 5 ans des médias et des loisirs selon PWC

Dans la 19ème édition de son étude annuelle mondiale «Global Entertainment & Media Outlook 2018-2022», réalisée dans 53 pays, le cabinet de conseil et d’audit PwC prévoit une croissance globale de 4,4% du secteur des Médias et Loisirs sur cinq ans (vs. 4,2% dans la précédente édition de l’étude).
Les plus forts taux de croissance du secteur entre 2017 et 2022 proviendront, d’après les prévisions de la VR, de la data, de l’OTT, de la publicité en ligne et des jeux vidéos (eSport inclus).
Dans ce contexte de redéfinition du secteur médai et loisirs, les experts PwC ont identifié cinq tendances qui vont accélérer cette convergence déjà à l’œuvre :
  1. La connectivité omniprésente – Le nombre de connexions à internet à haut débit via mobile augmentera de 2,2 milliards dans le monde, d’ici à 2022, élargissant considérablement le marché de la consommation de contenu mobile à un rythme soutenu. En 2020, lorsque la consommation totale de données globales via smartphones dépassera la consommation de données sur les réseaux fixes à large bande, une étape charnière aura été franchie.
  2. La consommation mobile – Avec un nombre d’accès mobile à internet en plein boom, l’appareil mobile connecté devient le principal moyen pour les consommateurs d’accéder au contenu et aux services sur à peu près tous les marchés. Le mobile est alors une priorité de plus en plus importante pour les annonceurs. Il est également à noter que 2018 sera la première année où les revenus de la publicité internet mobile seront supérieurs à ceux de la publicité internet classique.
  3. Le besoin en nouveaux vecteurs de croissance des revenus – Les entreprises du secteur des médias et des loisirs s’emploient à trouver de nouvelles sources de revenus, tandis que les sources traditionnelles s’épuisent. En parallèle, les entreprises de télécommunications s’orientent vers les médias et les loisirs afin de redynamiser leur croissance.
    Par conséquent, tous les acteurs de l’écosystème se pressent de développer de nouvelles sources de revenus. Les dépenses OTT afficheront une progression de 10,1 % d’ici à 2022, par rapport à 2,3 % seulement pour la publicité télévisée.
  4. Le transfert de valeur vers des plates-formes – Les réseaux sociaux et les plates-formes technologiques se placent devant les développeurs de contenu traditionnels en capturant l’attention des consommateurs et en s’emparant d’une plus grande part de leurs dépenses – deux tendances qui ont participé à la montée en puissance des super-concurrents. Certaines entreprises traditionnelles spécialisées dans la création de contenu passent désormais à l’offensive en développant leurs propres activités sous la forme d’une plate-forme.
  5. La personnalisation – Aujourd’hui, les consommateurs ont le dernier mot et refusent les expériences uniformes en matière de contenu. C’est pourquoi il est primordial pour les entreprises, du super-concurrent à l’opérateur de niche soucieux de satisfaire ses fans, de tirer parti de l’analyse de données et de l’intelligence artificielle afin de personnaliser leurs offres. Sans oublier que l’attrait pour les expériences en direct perdure. Par exemple, les ventes de billets à l’occasion d’événements e-sportifs devraient enregistrer une hausse de 21,1 % d’ici à 2022.

 

Sources : Offre media et PWC

Vous devriez apprécier