Les prévisions de BCG et Google pour l’économie de l’Internet sur mobile

L’économie de l’internet sur téléphone mobile devrait représenter un marché de 42 milliards d’euros pour la France en 2017, contre 16 milliards aujourd’hui, selon une étude du cabinet de conseil BCG pour Google.

L’étude s’appuie sur une évaluation des dépenses générées à tous les niveaux de l’économie de l’internet sur smartphones : depuis les infrastructures et les réseaux jusqu’au développement et à l’achat d’applications, le e-commerce sur mobile, en passant par l’accès à certaines plates-formes notamment pour les jeux vidéo, l’achat de terminaux, de forfaits internet et de systèmes d’exploitation.

Les données chiffrées ont été établies en compilant une analyse entreprise par entreprise et des estimations transversales sur différents pays. Au niveau mondial, sur les 200 milliards d’applications téléchargées entre 2008 et 2013, 100 milliards l’ont été lors de l’année 2013, souligne BCG, ce qui témoigne du « fort dynamisme du secteur de l’internet mobile ».

En Europe de l’Ouest (France, Allemagne, Italie, Espagne et Royaume-Uni), le chiffre d’affaires généré par le secteur devrait atteindre 230 milliards d’euros en 2017, contre 90 milliards aujourd’hui. « Les plus gros contributeurs à la croissance seront les applications, le contenu et les services (e-mails, réseaux sociaux, géolocalisation, navigation… ndlr), tirés par l’expansion rapide des achats et de la publicité mobiles », souligne Pierre-Yves Jolivet, directeur associé au bureau de Paris.

 

Selon Matt Brittin, vice-président des opérations en Europe du Nord et Centrale chez Google cité dans le communiqué, « les prix de vente moyens des smartphones en Europe devraient chuter de presque 38% en 2017, beaucoup plus rapidement que le prix de ces produits au niveau mondial ».

Les smartphones représentent désormais 64% des 530 millions de téléphones portables dénombrés en Europe de l’Ouest, dont 57% en France et 74% en Espagne. En 2014, il devrait par ailleurs se vendre plus de 72 millions de tablettes en Europe.

Selon les calculs de BCG, l’internet sur mobile a généré par ailleurs en 2013 près de 500 000 emplois, dont la moitié sont localisés en Europe. En outre, selon un sondage réalisé en parallèle par le cabinet sur près de 13 000 utilisateurs dans le monde, 70% des sondés seraient prêts à abandonner les journaux papiers et 38% la télévision pour conserver leur accès à l’internet mobile.

Source : CB News

Le communiqué de BCG

Vous devriez apprécier