Les portraits type de femmes selon Benetton

Quel serait le visage de la femme moyenne à Paris ou à Milan ? À l’occasion du lancement de sa collection capsule Carnival, jouant sur des lignes géométriques et des blocs de couleurs, United Colors of Benetton s’est penché sur la question.

Pour cela, la marque de vêtements italienne s’est adjointe les services de l’agence 180 Amsterdam et s’est imposée un processus quasi scientifique. Benetton a dans un premier temps défini un portrait des origines et des cultures de chacune des 6 capitales de la mode (Londres, New York, Tokyo, Paris, Milan, Berlin et Paris), en se basant sur l’analyse de leurs statistiques démographiques. Une démarche qui met en lumière les spécificités ethniques de ces villes : les asiatiques représentent le deuxième groupe ethnique le plus présent à Londres, alors que parmi les personnes d’origine étrangère résidant à Paris seules 5% viennent du continent africain.

Des photographes mandatés par la marque ont ensuite été envoyés sur le terrain pour rendre compte en photo de l’hétérogénéité physique des femmes de chaque ville.

Les portraits obtenus ont été combinés à l’aide d’un algorithme pour dresser le portait-type de la femme new-yorkaise ou londonienne à l’aide des couleurs de peau, formes des yeux et du nez, types et couleurs des cheveux et formes du visage les plus répandus. United Colors of Benetton présente ainsi à travers sa campagne vidéo et print « Face of the City » un monde dans lequel le melting pot semble être devenu la norme.

La couleur et la diversité, piliers de la communication de Benetton, sont au coeur de la campagne « Face of the city ». La technique de morphing permet également à l’entreprise italienne de rappeler que la beauté est plurielle. À souligner, la collaboration avec une agence de publicité, fait assez inhabituel pour la marque qui créé en 1994 son propre centre de recherche sur la communication, La Fabrica.

Source : La Réclame

Vous devriez apprécier