Les parents, les enfants et Internet

Enquête réalisée en ligne du 30 août au 4 septembre 2017. Échantillon de 599 parents d’enfants âgés de 8 à 15 ans, issu d’un échantillon représentatif de 2 072 Français âgés de 30 ans à 60 ans. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Que retenir de cette étude ?

Quels principaux enseignements retirer de ce sondage portant sur la responsabilité numérique et réalisé auprès de parents d’enfants âgés de 8 à 15 ans ?

1 .Les enfants et surtout les jeunes adolescents ont très souvent accès, selon leurs parents, aux appareils connectés de leur foyer (pour une durée moyenne hebdomadaire estimée supérieure à 4 heures dans 2/3 de ces foyers), souvent une tablette numérique plus qu’un ordinateur.

Les parents reconnaissent très nettement à Internet des vertus pédagogiques, notamment en matière d’information.Néanmoins, ces-derniers perçoivent également quasi unanimement des dangers associés à l’utilisation de ces technologies (images choquantes, cyberharcèlement…).

Notons que les pratiques et l’attitude des parents évoluent assez logiquement avec l’âge des enfants : plus de réserves et de précautions à l’égard des plus jeunes, une latitude plus grande vis-à-vis des plus âgés (toutefois doublée d’une forme de vigilance).
2. Ces dangers identifiés peuvent s’avérer d’autant plus inquiétants que les parents reconnaissent à leurs enfants une maîtrise du numérique équivalente (37%) voire supérieure à la leur (39%, et même 49% des parents ayant uniquement des enfants âgés de 12 à 15 ans).

De plus, une amélioration de la situation n’est pas nécessairement attendue au cours de la prochaine décennie (seuls 35% partagent cette opinion).

3. Dans ce contexte, les parents se montrent très majoritairement enclins à accompagner leurs enfants, privilégiant le dialogue (au sein du foyer ou dans les établissements scolaires), mais ayant également recours aux mesures davantage associées au contrôle strict.

4. Ainsi, près d’1 parent sur 2 affirme recourir aux systèmes de contrôle parental et souhaite le voir se développer encore plus.

Vous devriez apprécier