Les origines et budgets consacrés à la fête des pères

Fête des Pères 2020 : quels cadeaux originaux pour faire plaisir à ...

La France fête les pères depuis le XVe siècle. En ces temps-là, cette célébration avait lieu le 19 mars en l’honneur du père adoptif de Jésus, Saint-Joseph. La fête disparaît pendant un moment après la séparation de l’Église et de l’État. La Fête des pères que l’on connaît aujourd’hui, celle qui a lieu chaque année, le troisième dimanche du mois de juin, est, en réalité, assez récente. Et elle n’a plus grand chose à voir avec Saint-Joseph. À l’origine de la fête des pères, il y a une entreprise de briquets qui cherchait à augmenter ses ventes dans les années 1950. L’État reconnaît officiellement cette fête par décret, en 1952. 

Cette année, le 21 juin 2020, comme chaque troisième dimanche du mois de juin, les enfants fêtent leurs pères. À chacun sa manière de célébrer les papas. Les briquets ne sont pas le seul cadeau possible !

En France, cette célébration a toujours lieu le troisième dimanche de juin, bien qu’aucun texte officiel ne précise quel jour elle doit être établie. En appliquant cette règle tous les ans, on constate que la fête des pères ne peut donc être fixée qu’entre le 15 juin et le 21 juin, aux alentours du solstice d’été et de la fête de la musique. Si la fête des pères a toujours lieu après la fête des mères dans notre calendrier, elle est aussi née plus tard, en 1952 en France, quand la fête des mères y est célébrée depuis 1941.

La fête des pères n’est pour autant pas honorée partout le même jour. La date hexagonale est pour sa part calquée sur le modèle américain). En Allemagne, le Vatertag a toujours lieu le même jour que l’Ascension, c’est-à-dire 40 jours après Pâques. En Belgique ou en Autriche, elle a lieu le deuxième dimanche de juin, une semaine avant la France. A l’inverse, elle se tient beaucoup plus tard dans l’année dans certains pays de notre continent : le premier dimanche d’octobre au Luxembourg ou le deuxième dimanche de novembre en Europe du nord (Estonie, Finlande, Islande, Norvège, Suède).

La fête des pères a été célébrée pour la première fois en France en 1952. Aussi étonnant que cela puisse paraître, on doit cette arrivée à un fabricant de briquet. L’entreprise Flaminaire, située à Redon, en Bretagne, s’inspire de la célébration américaine et de la manne suscitée par les achats des enfants et des compagnes. Sur ses affiches, on peut alors lire : « Nos papas nous l’ont dit, pour la Fête des pères, ils désirent tous un Flaminaire ». Très vite, les entreprises et médias reprennent ce motif, qui répond quelques semaines plus tard à la fête des mères.

Le budget moyen consacré au présent paternel s’élève à 49,98 euros.

Carte Fête des Pères Typographique

Selon un sondage exclusif réalisé par YouGov pour Linternaute*, à la question « Comptez-vous offrir un cadeau à votre père à l’occasion de la fête des pères cette année ? », sur la base brute des 493 personnes du sondage possédant un père, 35% ont répondu « Oui, certainement ». 23% des sondés ont répondu « oui, probablement », ce qui porte le total des sondés envisageant sérieusement d’offrir un cadeau de fête des pères à 58%. 22% des sondés ont répondu « non, probablement pas », 19% « non, certainement pas » et 9% « Je ne sais pas ». Ci-dessous, voici les réponses aux autres questions de ce sondage, qui ont elles été posées à la base brute suivante du panel global : les adultes français qui comptent offrir un cadeau pour la fête des pères, soit 280 des sondés.

Avez-vous prévu un budget équivalent à celui de la fête des mères pour votre cadeau de fête des pères ?

  • Un budget supérieur : 5%
  • Un budget équivalent : 74%
  • Un budget inférieur : 7%
  • Je ne sais pas : 11%
  • Non-applicaple, je n’avais pas offert de cadeau pour la fête des Mères : 3%

Quel(s) type(s) de cadeau comptez-vous offrir pour la fête des pères ? Veuillez sélectionner toutes les réponses qui s’appliquent.

  • Un cadeau utile (électroménager, vêtements…) : 40%
  • Un cadeau personnalisé (photo souvenir, objet gravé…) : 15%
  • Un cadeau sous forme de sortie (concert, restaurant…) : 11%
  • Un cadeau fait maison : 6%
  • Autre : 10%
  • Je ne sais pas : 22%

Comptez-vous envoyer / offrir une carte de « Bonne fête des pères » ?

  • Oui : 20%
  • Non : 73%
  • Je ne sais pas : 7%

Pour sonder un peu les pères eux aussi, les deux dernières questions du sondage leur sont réservées. Elles portent donc sur la base brute des 470 hommes du panel. Parmi eux, 25% n’ont pas d’enfants ou leurs enfants ne sont pas en âge de leur offrir des cadeaux. Sur les papas sondés restants, soit 75% des pères du panel, moins de la moitié (34%) « s’attendent à recevoir un cadeau de fête des pères », et l’autre partie, majoritaire (41%), ne s’attend pas à en recevoir un. Enfin, à la question « Seriez-vous vexé de ne pas recevoir de cadeau à l’occasion de la fête des Pères ? », les hommes du panel ayant des enfants (354) ont très majoritairement répondu « non » (86%). Dans le détail, 3% seraient plus précisément « très vexés », 10% « plutôt vexés », 21% « pas vraiment vexés » et 65% « pas du tout vexés ».

* Sondage réalisé en ligne du 11 au 12 juin 2020, auprès de 1 029 personnes représentatives de la population française (18 ans et plus).

Source : Yougov

Vous aimerez aussi...