Les nouvelles habitudes en cuisine des Français post Covid-19

Dans l’objectif d’apporter des insights à ses partenaires sur ses territoires d’expertise, l’entité études du Groupe Webedia a souhaité se pencher sur l’impact du confinement sur les comportements et habitudes des Français en cuisine et comprendre les modifications plus profondes qui pourraient naître à moyen terme de ce contexte inédit.
L’étude, présentée vendredi 5 juin, s’appuie sur les résultats d’un questionnaire quantitatif administré en avril 2020 à 1 500 individus de 18-65 ans représentatifs des Français via l’institut Dynata*, sur l’analyse exhaustive des audiences de la marque 750g (Groupe Webedia) pendant le confinement par rapport à l’année précédente* ainsi que sur l’expertise en analyse conversationnelle de Sémantiweb (Groupe Webedia) qui a étudié les discussions spontanées des internautes à propos du sujet food en confinement.

TOUS (ENCORE PLUS) EN CUISINE

55% des Français ont déclaré cuisiner plus que d’habitude pendant le confinement. Ce chiffre monte à 62% chez les 18-34 ans. webedia.insights

webedia.insights

Cela a été un plaisir pour la grande majorité d’entre eux : 69% de ceux qui ont cuisiné plus l’affirment.

Contraints à cuisiner souvent et à devoir se renouveler, les Français ont eu besoin d’idées et d’information : 39% des répondants déclarent avoir, plus que d’habitude, recherché des recettes de cuisine sur Internet. C’est même le cas pour 57% de ceux qui ont déclaré avoir cuisiné plus en confinement.

Les nouveaux formats et médias d’information sur la cuisine ont profité du confinement : 27% des répondants par exemple déclarent avoir suivi un « live » de cuisine sur Internet (sur les réseaux sociaux, sur YouTube…) pendant la période. Ce chiffre s’élève à 34% chez les 18-34 ans et atteint tout de même 14% chez les 55 ans et plus.

Les Français ont également plus échangé et partagé autour de la cuisine pendant le confinement. Par exemple, 33% des répondants ont cuisiné avec leurs proches plus que d’habitude et 32% ont plus souvent montré le résultat de leurs recettes à leurs proches.

Y A-T-IL EU UNE CUISINE DE CONFINEMENT ?

Interrogés sur le type de produits qu’ils avaient plus utilisé en cuisine pendant le confinement, les Français citent en premier lieu les produits bruts à 79 % puis les fruits et légumes à 75%.
Par ailleurs, les produits frais, les produits locaux et les produits de saison ont été plus utilisés par respectivement 77%, 74% et 74% des répondants.

En termes de recettes, 70% des répondants ont cuisiné plus de recettes salées et 61% plus de recettes sucrées. Les recettes sucrées sont nombreuses dans le top 10 des recettes les plus consultées pendant le confinement sur 750g*, dénotant une recherche de comfort food, notamment lors des premières semaines : les « Cookies aux pépites de chocolat » sont par exemple en tête du classement en nombre de sessions.

Le succès des recettes sucrées s’explique notamment par l’ajout de nouveaux moments de consommation dans une part non-négligeable de foyers français, comme le goûter ou le petit-déjeuner.

L’apéritif, lui, a été un moment food surinvesti. Pendant le confinement, l’utilisation du terme « apéro » a doublé dans les conversations sur les blogs et forums selon Sémantiweb et l’utilisation du hashtag #apéro a été multipliée par 2,5 sur Instagram. webedia.insights

webedia.insights

La cuisine de confinement des Français s’est par ailleurs caractérisée par un (difficile?) équilibre entre gourmandise et bien-être : 74% des répondants déclarent que leur cuisine de confinement a été plus gourmande tandis que 65% disent qu’elle a été plus équilibrée. Les Français indiquent aussi à 61% que leur cuisine a été plus créative.

Autre élément expliquant la cuisine de confinement : les Français ont dû s’adapter pour pallier un ravitaillement défaillant ou au contraire trop de stockage.

Ils ont dû faire avec ce qu’ils avaient dans leurs placards, mais dont ils ne savaient que faire. Ainsi le 2ème article le plus vu pendant le confinement sur 750g a été « 10 recettes à faire avec de la levure fraîche de boulanger« . webedia.insights

webedia.insights

Ils ont aussi dû faire sans ce qu’ils n’avaient pas chez eux, faute de stock dans les rayons.

Sans farine de blé, sans oeufs, etc… il a fallu proposer des astuces aux Français. Sur 750g, des articles tels que « 7 desserts trop bons que l’on peut préparer sans œufs« , datant pourtant de 2017, ont connu un regain d’intérêt sur la période jusqu’à atteindre le 11ème rang des articles les plus lus pendant le confinement sur le site.

UN CONFINEMENT SYNONYME DE DECOUVERTES CULINAIRES ET D’APPRENTISSAGE

 Le confinement a été l’occasion de se lancer : 61% des répondants ont testé au moins une nouvelle recette pendant le confinement.

 26% déclarent avoir appris quelque chose en confinement : un nouveau geste, une nouvelle technique, un nouveau mot, et 24% ont utilisé un ingrédient qu’ils n’avaient jamais utilisé auparavant.

 Conséquence de tout cela, les Français sont désormais encore plus cordons bleus. 64% des répondants perçoivent d’ores et déjà une amélioration de leur niveau en cuisine pendant le confinement : 18% « oui, tout à fait » et 46% « oui, plutôt ».

 QUELLES CONSÉQUENCES DANS NOS ASSIETTES DEMAIN ?

 76% des Français estiment que certaines des habitudes food prises en confinement resteront :

•             6% déclarent qu’ils changeront leurs habitudes profondément ;

•             70% qu’ils garderont quelques nouvelles habitudes ;

•             24% qu’ils reprendront leurs anciennes habitudes.

 Un peu plus d’un quart des répondants est « tout à fait » convaincu de continuer à cuisiner plus. webedia.insights

webedia.insights

Le confinement a donné à de nombreux Français de nouveau outils pour plus et mieux cuisiner. Il faudra suivre si ces nouveaux comportements résisteront au temps et à l’appel des restaurants et de la livraison.

* Questionnaire quantitatif Dynata auprès de 1538 individus 18-65 ans représentatifs de la population française – Terrain du 17/04/2020 au 23/04/2020
** Source : Analytics 750g, sessions du 17/03/2020 au 10/05/2020 vs année précédente.

Source : Webedia

Vous aimerez aussi...