Les nouveaux services financiers et les Français

Pour la 3ème année consécutive, 2 000 Français ont été interrogés sur leur perception des nouveaux services financiers et sur l’évolution de leur connaissance des Fintech et Insurtech.

Contrairement à ce que l’on aurait pu imaginer, l’utilisation des Fintech et des Insurtech reste aujourd’hui restreinte. Malgré un taux d’adoption qui tend à croître, la connaissance de ces nouveaux acteurs est encore très limitée : 78% des Français ne savent pas ce qu’est une Fintech et 86% ne savent pas ce qu’est une Insurtech. Si 81% des Français reconnaissent le caractère innovant de ces nouveaux acteurs, seuls 55% d’entre eux en perçoivent l’utilité.

 

Les Français restent très attachés aux acteurs traditionnels, à qui ils accordent prioritairement leur confiance.

Pour les opérations complexes, l’agence reste alors de loin le canal privilégié. Au contraire, Internet n’est utilité qu’à hauteur de 16% à 21% pour ce type d’opérations. Ainsi, seuls 22% des Français sont prêts à quitter leur banque ou leur assurance actuelle pour souscrire à de nouveaux services financiers.

Ces derniers sont aujourd’hui davantage perçus comme des services complémentaires à ceux proposés par les acteurs traditionnels. Plus d’un tiers des Français souhaiteraient ainsi souscrire aux services proposés par les Fintech et Insurtech en complément de leurs produits financiers actuels.

 

On constate donc que l’appétence pour le digital dans les services financiers est croissante et qu’il existe un véritable terrain favorable au développement et à l’adoption des nouveaux services financiers.

71% des Français consultent systématiquement Internet pour leurs recherches de produits ou de services, et 84% réalisent des opérations bancaires simples en ligne (consultation de comptes ou réalisation de virements).

Les innovations dans ce domaine sont également de mieux en mieux perçues par les Français. 75% d’entre eux estiment en effet que les acteurs financiers doivent évoluer rapidement.

 

Pour davantage adopter les nouveaux services financiers, les Français ont besoin de mieux en comprendre les bénéfices et d’être mieux accompagnés dans leur utilisation.

Ils semblent en effet désorientés face à la multiplicité des acteurs et des nouvelles offres financières et ils sont encore nombreux à être inquiets quant à la sécurité de leurs informations et données personnelles.

 

Source : Deloitte

Vous devriez apprécier