Les marques de luxe préférées des internautes

Orchestré par Brandwatch,  ce classement revient, par le menu, sur les marques mondiales de luxe plébiscitées par les internautes et celles qui reviennent, le plus souvent, dans les conversations et autres échanges sur Twitter. Revue de détail.

LVMH –Kering-Hermès – L’Oréal. Un quatuor qui, selon divers classements et autres palmarès a hissé La France au firmament du luxe mondial.

Ces « quatre fantastiques » pèsent à eux seuls près d’un quart des ventes totales (24,3%) des 100 plus grandes entreprises de luxe dans le monde, selon un palmarès récemment élaboré par Deloitte. Colossal.

Dans le détail, ce rapport répertorie les 100 plus grandes entreprises de produits de luxe à l’échelle mondiale et traite des principales tendances qui façonnent le marché du luxe.  A tout seigneur, tout honneur, c’est la plus grande capitalisation boursière du CAC 40 qui s’installe en tête de ce classement établi à partir des ventes de chaque entité, à savoir LVMH.

Résultat de recherche d'images pour "luxe mode"

Le groupe de l’avenue Montaigne, dirigé par Bernard Arnault, devance l’Américain Estée Lauder, parvenu à chiper la seconde place au groupe helvétique Richemont. Toutes nationalités confondues, les cent plus grosses entreprises du luxe dans le monde ont réalisé un total de 217 milliards de dollars de ventes en une seule année.

Aujourd’hui, Brandwatch Analytics nous offre un classement avec une tonalité résolument différente puisque l’outil décortique les marques de luxe préférées des « twittos » et celles qui reviennent le plus souvent dans les conversations sur la toile.

Et à l’instar du premier classement susmentionné, La France fait feu de tout bois. En effet, l’hégémonie tricolore est incontestable avec 7 marques dans le « Top 10 », laissant les « miettes » à l’Italie, la Botte parvenant à placer 3 représentants.

Ainsi, avec un score d’influence de 91/100 sur Twitter, Chanel, qui, sans doute lassé des fanfaronnades de Gucci, a récemment levé le voile sur ses comptes, s’impose comme la marque « référente » et « préférée » des internautes,  devançant d’une courte tête (88/100) l’une des marques phares de la galaxie LVMH, Dior.

Enfin, la griffe florentine Gucci, appartenant au Français Kering, complète le podium ex-aequo avec un score d’influence de 88/100. Un autre fleuron de l’ex PPR,  Yves Saint-Laurent (87/100), s’octroie la 4e place tandis que les 5e et 6e places échoient aux deux autres marques transalpines de ce classement : Versace (86/100) et Prada (82/100).

Si LVMH réussit à placer trois de ses représentants dans ce classement – Dior,  Givenchy( 7e) et Louis Vuitton (9e) – la position de l’emblématique malletier, pourtant première marque mondiale de luxe en termes de chiffres d’affaire, s’avère quelque peu décevante. Retrouvez ci-dessous le classement complet.

Des sentiments très positifs

Si toutes les marques engendrent des sentiments positifs, Balmain, Hermès et Prada trustent le haut du classement.

On retrouve ces sentiments positifs dans les emojis utilisés pour qualifier les marques sur Twitter.

 

Les femmes préfèrent Yves Saint Laurent, tandis que les hommes semblent davantage attirés par le sellier  Hermès

Les femmes constituent la majorité de l’audience sur les médias sociaux (64%). Mais hommes et femmes ont leurs préférences :

– Le top 3 féminin :

– Yves St Laurent : 68 %

– Chanel : 67 %

– Balmain : 66%

– Le top 3 masculin :

– Hermès : 48 %

– Givenchy : 45 %

– Louis Vuitton : 43 %

Volume des mentions sur Twitter

Hermès est la plus active en nombre de posts originaux avec plus de 85 % de tweets ;

Louis Vuitton obtient le plus de retweets : 75 % malgré le plus faible taux de posts.

Gucci, également très discret en nombre de post, récolte le plus de commentaires/réponses.

Des marques et des couleurs

Le plus grand volume de mentions concernant les couleurs se retrouve chez Prada et dans une moindre mesure chez Gucci avec une prédominance pour le noir, le bleu et le blanc.

A l’inverse, les couleurs sont très peu évoquées en ce qui concerne Yves St Laurent et Balmain.

La robe : pièce emblématique des marques du top fashion du luxe

Le noir : la couleur tendance et pas seulement pour les robes

Le noir est indétrônable pour les Twittos. C’est la couleur phare pour tous les éléments vestimentaires avec un engouement pour « la petite robe noire » indispensable dans toutes les garde-robes, suivie par le rose et le blanc.

Le noir est également très cité pour les vestes, manteaux, costumes / ensembles, chemises/chemisiers.

Quels accessoires pour quelles marques ? Le sac à main en vedette

Prada, Gucci et Chanel sont les marques dont les accessoires font le plus parler les Twittos.

Le sac à main est l’objet qui monopolise une grande partie de leurs conversations toutes marques du top confondues.

Les lunettes de soleil et les montres font une timide percée.

Quels pays addicts à quelles marques ?

Les plus fortes concentrations de tweets mentionnant le top 10 des marques fashion du luxe proviennent d’Europe et d’Amérique du Nord.

METHODOLOGIE 

Dans ce rapport, nous avons analysé comment les emojis étaient utilisés en ligne en utilisant la première plate-forme d’écoute sociale au monde, Brandwatch Analytics. Plus précisément, nous avons examiné l’utilisation générale des emojis en analysant chaque emoji publié sur Twitter, et l’utilisation des emojis par les consommateurs en analysant ceux publiés près d’une marque. Cela a fourni des repères sociaux qui pourraient aider à informer toute organisation ou industrie utilisant ou investie dans les médias sociaux, et aider à fournir un aperçu unique de la façon dont le langage emoji est utilisé. Pour ce faire, nous avons analysé un échantillon statistique de 10% de Twitter du 1 er mai au 29 juin 2018.

Analyse de Brandwatch

Genre, intérêts et profession : Le genre, les intérêts et la profession sont évalués en tenant compte des comptes utilisateurs ou des informations sur leurs profils ainsi que des techniques d’apprentissage automatique.

Règles et catégories : Les règles de Brandwatch, qui reposent sur la logique booléenne, permettent aux utilisateurs de séparer des conversations spécifiques en catégories spécifiques. Les règles peuvent être comprises comme « Requêtes dans les requêtes ».

Recherche d’emojis : Brandwatch est capable d’analyser l’utilisation des emojis publiés par n’importe quel système d’exploitation.

Échantillonnage : un échantillon de 10% précisément a été utilisé pour collecter les données.

Source : Forbes

Vous devriez apprécier