Les investissements publicitaires des grands médias chute de 22% au premier semestre 2020

LE CHIFFRE :

-22%

La crise du Covid-19 a eu de fortes implications négatives sur les recettes publicitaires des médias 1.
Au 1er semestre 2020, les recettes publicitaires nettes de la télévision, la presse, Internet, la radio, la publicité extérieure, le courrier publicitaire et les imprimés sans adresse ont baissé de 22% par rapport au 1er semestre 2019.

La radio est le média qui enregistre la plus faible régression à -21,6% quand la TV a vu ses recettes nettes baisser de 26,9%.
Quant au courrier publicitaire, la baisse de ses recettes publicitaires sur le premier semestre (-29,9%) se situe au même niveau que celle constatée pour la presse (-30,9%).

Pour l’ensemble de la publicité extérieure, le désinvestissement publicitaire a été plus prononcé (-43,3%), plus particulièrement pour sa partie digitale (DOOH) qui accuse une baisse de 51,9% par rapport au premier semestre 2019.
Le segment des Transports qui enregistre une baisse de 53,3% de ses recettes nettes (82 millions € en S1 2020) passe ainsi du deuxième au troisième rang des différentes catégories de la publicité extérieure, derrière le mobilier urbain (-37,3% et 126 millions € en S1 2020) et l’outdoor (-36,6%, 108 millions €).

Pour les autres médias :

  • Les ISA voient leurs recettes publicitaires nettes baisser de 41,6%.
  • Le cinéma dont les salles ont fermé de la mi-mars jusqu’au 22 juin, voit ses recettes publicitaires chuter de 56,8%
  • Selon le SRI, la publicité digitale enregistre une baisse 7,7% de ses recettes
    • Display : -16,6%
    • Search : -9,3%
    • Social -4,9%
    • Autres leviers : +4,4%

Ces désinvestissements sur cette période se sont également traduits par une baisse du nombre d’annonceurs présents dans les médias (-14%), plus particulièrement pour le cinéma (-46%), la PQN (-34%) et les stations musicales (-32%).

Tous les secteurs ont réduit leurs investissements publicitaires, certains marchés plus que d’autres :

  • Culture / Loisirs : -46%
  • Tourisme / restauration : -39%
  • Alimentation : -33%
  • Mode : -29%
  • Automobile : -23%
  • Distribution : -22%
  • Banque / Assurance : -9%

Selon les responsables de ce baromètre, le rebond enregistré à la faveur du déconfinement, prolongé cet été, devrait se prolonger d’ici la fin de l’année.

Ainsi, la baisse du marché publicitaire atteindrait -17% pour les cinq grands médias, de -5% pour les médias numériques et -26% pour les autres médias.

Pour en savoir plus :
1Sources : Irep, Kantar, France Pub.
Photo Gabriel Lamza / Unsplash

Vous devriez apprécier