Les internautes se souviennent mal des sources d’information

LE CHIFFRE :

47%

En interrogeant les internautes britanniques peu de temps après avoir lu un article sur un site d’information, 81% attribuent correctement la source de cette info.

En revanche, s’ils arrivent d’un site tierce, ils sont moins de la moitié à « sourcer » correctement  : 47% s’ils proviennent de réseaux sociaux, 37% d’un moteur de recherche.

Par contraste, les internautes se souviennent mieux du chemin qui les a conduit à cette information (67% pour les médias sociaux et 57% pour les moteurs de recherche).

Ces résultats renforcent l’idée que les plates-formes sont plus souvent « valorisées » que les publications qui produisent l’information.

D’autres informations sur ce sujet :

  • La politique et l’international sont mieux référencés (57%) que le sport (35%) et le divertissement (31%)
  • Les 18-24 ans qui ont accédé à l’info via un réseau social attribuent deux fois mieux l’origine de l’info que les 55 ans +
  • Les usagers plus intéressés en général par l’information attribuent en plus grand nombre la bonne source (55%) que les usagers de Facebook (44%)
  • Plus l’usager lit dans sa totalité l’article meilleure sera la qualité de son attribution

Mais, à peine un internaute sur deux (51%) lit l’article dans sa totalité, 26% le quart et 21% le titre ou quelques lignes.

 

Pour en savoir plus :

1 Reuters / University of Oxford “I saw the news on Facebook”. Terrain du 13 mars au 10 avril 2017 auprès de 13 709 personnes.

Vous devriez apprécier