Les Français privilégient toujours les magasins physiques

Hors alimentaire, les Français déclarent réaliser plus de 2 achats sur 3 en magasin selon une étude publiée dans le Retailscope 2018 du groupe Hammerson réalisée avec Odoxa. «C’est l’expérience concrète et sensorielle que les Français recherchent, avec en priorité l’envie de pouvoir voir, toucher et essayer les produits pour 7 Français sur 10, une proportion qui monte à 8 Français sur 10 pour les plus de 65 ans».


Sans oublier que 55% des sondés choisissent ainsi le «lèche-vitrine» comme 1ère source d’inspiration en matière d’habillement, suivi par «se promener dans la rue» (32%) devant «feuilleter des revues et magazines» (25%).

L’achat en ligne est quant à lui privilégié pour 1 achat sur 3, principalement pour des questions de prix (pour 51% des sondés), de gain de temps (34%) et la possibilité d’avoir accès à un choix plus large (29%).

Le recours au shopping en ligne demeure une pratique plus courante chez les 25-34 ans et les cadres, qui effectuent respectivement 42% et 40% de leurs achats en ligne.

L’étude souligne également que 9 Français sur 10 sont favorables à ce que les centres commerciaux accordent davantage de place aux boutiques originales et non standardisées, au détriment des enseignes dites «classiques».

D’ailleurs, 65% des Français attendent que les centres commerciaux innovent et sortent le plus possible de la standardisation, notamment en élargissant leur offre à de nouvelles activités.

En tête de ces attentes, pour 61% des sondés, les espaces de restauration «multi-concepts» (restaurants, snacks, produits frais, épicerie, etc.) ; suivent les expositions d’œuvres d’art (37%) et les activités de loisirs (escape game, attractions : 33%).

Enfin, plus d’un quart des sondés souhaiteraient pouvoir y trouver des salles de spectacles et concerts (27%) ou bien des salles de sport et espaces bien-être (26%).

Cette enquête a été réalisée par Odoxa auprès d’un échantillon de 1014 personnes représentatives de la population française interrogées par Internet les 4 et 5 octobre 2018.

La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Sources : Offre media & Hammerson

Vous devriez apprécier