Les Français estiment que leur niveau de santé n’est pas bon

 Après les bonnes résolutions 2018, la santé, indispensable pour leur bonheur, reste le vœu le plus cher pour la quasi-totalité des Français bien avant l’amour et l’argent… Mais malgré toutes les solutions qu’ils essaient de mettre en place, les Français ne se portent pas bien.

Leur niveau de santé n’est pas bon ! Alors comment perçoivent-ils leur état de santé ? Une autoévaluation qui porte sur les thématiques suivantes :

  • Stress
  • Fatigue
  • Condition physique
  • Consommation d’alcool
  • Consommation de tabac
  • Surpoids

Newpharma a réalisé une étude auprès de 1.197 personnes en respectant la méthode des quotas. Il en ressort que 56,58% des sondés estiment que leur niveau de santé n’est pas bon. Ils sont à peine 7,25% à considérer leur niveau de santé comme bon.

Etat de santé des Français

67% des Français victimes du stress

A la question « Les Français sont-ils stressés ? », plus de 2 Français sur 3 (67,14%) estiment l’être et plus d’1 sur 10 (10,56%) se considèrent très stressés ! Néanmoins près d’1 sur 10 (9,58%) des sondés indiquent quant à eux ne se sentir « jamais » stressés.

Un constat qui corrobore les résultats de l’étude de Newpharma sur les médicaments les plus recherchés dans l’Hexagone en 2017. Les anxiolytiques, utilisés pour lutter contre le stress et l’anxiété, représentent une large part des recherches internet des Français (57% des recherches associées aux psychotropes).

Niveau de stress des FrançaisParmi les personnes interrogées, le top 5 des solutions mises en place pour améliorer le niveau de stress est : le sport tel que la marche, le vélo,… (49,24%) et 46,46% essaient de positiver.

Arrive en troisième position le désir de prendre du temps pour eux (42,61%). 36,79% souhaitent s’évader en écoutant de la musique, en chantant ou bien en lisant et 26,50% préfèrent également boire des tisanes ou des thés relaxants ! Cependant, une personne stressée aura tendance à écouter plus de musique et consommer plus de tisanes qu’une personne qui ne l’est pas !

Solutions mises en place pour améliorer niveau de stress

La fatigue, un fléau pour 71% des Français

« Les Français estiment-ils être fatigués ? »

Plus de 7 Français sur 10 (71,8%) considèrent être globalement fatigués. En effet, 9,40% se considèrent très fatigués et seulement, 5,01% des sondés ne se sentent « jamais » fatigués.

Niveau de fatigue

Pour l’ensemble des répondants, le top 5 des solutions pour combler ce manque de sommeil est en premier lieu, le fait d’essayer de dormir davantage (53,63%), en second lieu, l’envie d’essayer de bouger davantage (29,45%) et en troisième lieu, adapter son alimentation (27,22%).

Solutions mises en place pour améliorer niveau de fatigue

Pour les deux dernières positions du top 5, le classement varie en fonction du degré de fatigue. Au sein des personnes qui se considèrent comme fatiguées, 24,50% prennent des vitamines et 11,51% ne savent pas quoi faire pour y remédier.

Quant aux sondés qui n’ont pas cette carences de sommeil, 20,57% ne se préoccupent pas de cela et enfin, 19,30% prennent des vitamines et compléments alimentaires.

Solutions mises en place en fonction du degré de fatigue

59% des Français n’ont pas une bonne condition physique

« Comment les Français évaluent-ils leur condition physique ? »

Plus de la majorité des répondants (59,26%) estiment ne pas avoir une bonne condition physique dont 4,12% qui indiquent avoir une condition physique « médiocre ». En revanche 7,88% des sondés estiment qu’elle est parfaite.

Niveau de condition physique

« Quelles solutions les Français mettent-ils en place pour améliorer leur condition physique ?»

Une fois de plus l’ordre de préférence des solutions diverge en fonction de la bonne ou mauvaise condition physique des gens.

Chez les personnes qui ont une bonne condition physique, 60,83% pratiquent une activité régulière, en seconde position, 52,52% essaient de dormir davantage, en troisième position, 44,42% limitent les aliments gras, salés et sucrés et consomment des fruits et légumes, 27,57% évitent la consommation excessive d’alcool et 22,54% évitent le tabagisme.

Chez les personnes qui ont une mauvaise condition physique, 28,47% choisissent avant tout de dormir davantage, 27,23% limite les aliments gras, sucrés et salés. Arrive seulement en troisième position la pratique d’une activité physique régulière, 11,51% évitent la consommation excessive d’alcool et enfin 8,42% évitent de fumer !

Solutions mises en place en fonction du niveau de condition physique

Le Français, un buveur raisonnable

« Quelle est la consommation d’alcool des Français ? »

Plus de 4 Français sur 5 (82,45%) prennent de l’alcool dont 32,23% au moins 1 fois par semaine. Les Français boivent raisonnablement de l’alcool car plus de 2 sur 3 (69,71%) parmi ces buveurs d’alcool ne prennent qu’un ou deux verres seulement quand ils en consomment. Ils ne sont que 15,76% à boire au moins 4 verres par semaine.

Fréquence consommation alcool

Nombre de verres consommés

« Quelles solutions prennent-ils pour réduire leur consommation ? »

Près de la moitié des personnes concernées (46,49%) se dise « ne pas être préoccupée par cette question » ! 28,65% disent qu’ils définissent une limite de consommation et qu’ils s’arrêtent lorsqu’elle est atteinte. 17,30% modifient leur mode de vie en changeant de lieux de sorties et d’activités et pratiquant davantage de sports.

Solutions mises en place en fonction pour réduire sa consommation d alcool

Si on ne tient compte que des personnes disant consommer de l’alcool au moins 4 fois par semaine, plus de la moitié d’entre eux (55,93%) consomment 1 à 2 verres quand ils boivent mais 45,83% des gens ne se disent pas préoccupées de réduire leur consommation pour avoir un meilleur niveau de santé.

Le Français prend soin de sa santé

« Combien de Français fument et à quelle quantité ?

Le Français prend soin de sa santé : 2 Français sur 3 (66,88%) des interrogés ne fument pas. Concernant les fumeurs, plus de 8 sur 10 fument un paquet maximum et ils sont près de 3% à consommer plus d’un paquet par jour, considéré comme « gros fumeur ».

Consommation de tabac des Français

« Les fumeurs arrivent-ils à réduire leur consommation ? »

Parmi l’ensemble des fumeurs, 42,61% ne se préoccupent pas de cette question, plus d’1 sur 10 utilise la cigarette électronique mais malheureusement 8,42% des sondés ne savent pas quoi faire.

Solutions mises en place pour réduire sa consommation de tabac

Concernant le top 5 des solutions choisies par la catégorie des « gros fumeurs » : le premier choix pour près d’1 fumeur sur 3 (32,26%) est de ne pas se préoccuper de la diminution de sa consommation.

Plus d’1 fumeur sur 5 (22,58%) ne savent pas quoi faire. C’est quasiment autant que ceux qui choisissent la cigarette électronique (19,35%).

La quatrième solution reprend les personnes qui disent ne pas avoir le temps de mettre en place une solution (12,90%) et en cinquième position, ceux qui disent être suivis par un médecin ou par un groupe de soutien (9,68%).

Solutions mises en place par les gros fumeurs

66% des Français estiment être en surpoids

Par surpoids, on entend une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé.

« Combien de Français s’estiment en surpoids ? »

Près d’1 Français sur 3 (33,21%) ne se considère pas être en surpoids. Donc plus de 2 Français sur 3 (66,79%) estiment avoir un problème de poids.

Surpoids des Français

« Comment améliorent-ils leur alimentation ? »

48,52% des Français consomment davantage de fruits et légumes. 48,43% font plus attention aux aliments qu’ils consomment (y compris à leur composition 25,60% essaient d’éviter de manger trop souvent à l’extérieur en préparant le plus souvent possible leur repas.

Cependant, 18,26% des Français ne sont pas préoccupés par cette question et 6,09% ne savent pas quoi faire.

Solutions mises en place pour améliorer son alimentation

Conclusion

« Les résultats de cette étude démontrent clairement que le Français souffre d’un mal-être généralisé. Stress, fatigue, mauvaise condition physique,…ne sont que le reflet d’une société qui en demande toujours plus.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la consommation d’alcool est raisonnable voir faible. » constate Jérôme Gobbesso, fondateur et CEO de Newpharma. « Ce n’est cependant pas une fatalité. Des solutions existent. Nous espérons que ces chiffres permettront une prise de conscience et que les Français prendront soin de leur santé. »

Source : Newpharma

Vous devriez apprécier