Les Français encore méfiants vis-à-vis de l’e-santé

LE CHIFFRE :

6%

Seuls, 6% des Français seraient prêts à communiquer leurs données de santé aux GAFA1.

Si l’e-santé est plutôt bien perçu par les Français, considérant son développement comme un moyen efficace pour :

  • Améliorer la coordination des personnels de santé (81%)
  • Le suivi des patients (73%)
  • Le maintien à domicile (73%)

Et si l’e-santé est encore peu utilisé en France à l’exception des :

  • Consultations d’analyses (38%)
  • Prises de rendez-vous (32%)

Leur méfiance vis-à-vis de ces nouvelles technologies en matière de santé s’intensifie puisque cette confiance est passée de 59% en 2016 à 33% en 2018.

Principale origine de cette méfiance, la peur de la disparition du facteur humain pour 43% des Français.

L’autre frein principal à l’adoption étant leur méfiance vis-à-vis de la confidentialité des données (38%).

 

Pour en savoir plus :

1 « Les Français et la santé, 2018 » Deloitte et Opinionway

Lien : ICI

Photo rawpixel / Unsplash

Vous devriez apprécier