Les femmes et leur place dans la société

« Aider, stimuler, déculpabiliser les femmes ». Elle International lance Happiness Index, une vaste étude inscrite dans le projet Elle Women in Society. Que pensent les femmes, à travers le monde, de leur place dans la société?

Elle International a réalisé une étude mondiale auprès des femmes. C’est sur le thème de la société, sujet cher à la rédaction du journal, que toutes les éditions ont réalisé et bénéficié de cette étude Happiness Index. « Il s’agit d’une initiative à moyen long terme qui s’inscrit dans le projet Elle Women Society.Le site a pour ambition de regrouper les initiatives réalisées dans le monde » explique Valéria Bessolo Llopiz, directrice internationale de ELLE. Pour ce faire, 42 éditions du magazine ont soumis un questionnaire aux femmes de leurs pays avec pour thème « l’engagement de la femme dans la société ».

D’un pays à l’autre, les résultats peuvent être imaginés facilement …. Idée préconçue ? Oui car certains d’entre eux sont très étonnants. Ainsi si nous pensions que la crise de confiance ne concernait que l’Europe, il est étonnant de constater que les femmes qui ont le plus confiance (définitivement et quelque peu) dans le futur de leur pays vivent en Norvège (94%), en Suède et Allemagne (80%), aux Pays-Bas (85%) en Belgique (79%). Aucune surprise néanmoins sur le sud de l’Europe ou la France (31%), l’Italie (27%), l’Espagne (26%) n’ont pas la confiance des femmes.

Femme visage

Outre Atlantique : les USA bénéficient d’un taux de confiance de 58% vs 86% au Canada et 20% au Brésil. Mais bonne nouvelle, les femmes ont davantage confiance en leur propre futur que celui de leur pays. Les plus optimistes vivent en Indonésie et au Québec (92%), en Allemagne (90%), Norvège (89%) au Vietnam, Afrique du Sud et Thaïlande (87%), en Inde et Hongrie (86%).

61% des femmes au niveau mondial sont satisfaites de leur apparences (64% quand elles vivent en couple, 59% quand elles sont célibataires, 62% pour les moins de 35ans, 59% pour les plus de 35ans). Parmi les pays où les femmes sont le plus satisfaites, on trouve : l’Allemagne (77%), la Russie (75%), le Moyen Orient (74%), l’Inde, la Norvège. Les pays où les femmes sont le moins satisfaites de leurs apparences sont le Brésil (40%), la Corée (37%), la Turquie, la Chine et Taïwan. En France, le taux de satisfaction est de 57%.

46% des femmes au niveau mondial sont préoccupées du fait de vieillir (56% pour les 35+, 44% pour les moins de 35 ans, 50% quand elles vivent en couple). C’est en Asie que la peur de vieillir est la plus forte. (Japon 64%, Corée 65%, Vietnam 67%- Hong Kong 80%, Chine 84%). En France cela préoccupe 35% des femmes.

Pour 19% au niveau mondial, avoir une meilleure apparence est clef pour qu’elles soient plus heureuses.

38% ressentent comme une pression de la société le fait de devoir garder une belle apparence (57% en UK, 49% en Australie, 46% aux US mais 30% en France)

Au niveau mondial, 88% des répondantes pensent qu’elles ont le même accès à l’éducation que les hommes, mais seulement 60% pensent qu’elles ont le même accès aux opportunités professionnelles (63% pour les moins de 35 ans, 53% pour les 35+ ; les pays ayant les taux les plus faibles sont : l’Italie, la Turquie, l’Espagne, la France, la Chine et la Corée ; le reste de l’Asie est en revanche beaucoup plus positif), de même, elles sont 60% à penser qu’elles ont les mêmes chances de succès. 41% se sentent discriminées dans leur vie professionnelles du fait d’être une femme (au niveau salaire, responsabilités ou opportunités de promotion), ce taux est particulièrement élevé en Chine. 80% pensent que le fait d’être mère est discriminant (mais 69% pour celles qui ont effectivement des enfants).

Le Plus gros challenge des femmes face à l’économie reste l’accès à la sécurité financière qui concerne plus de 53% des femmes. 51% souhaitent évoluer dans leur carrière et 40% d’être heureuse en amour et dans leur vie sexuelle. En fonction de la tranche d’âge des répondantes, le ranking diffère : ce qui les rend heureuses à – de 35 ans c’est leur vie sociale (33%) vs 19% chez les + de 35 ans. De même, qu’elles soient mariées ou célibataires, les priorités ne sont pas les mêmes : Vie sociale (42%), vie familiale (22%), vie amoureuse (15%), vie professionnelle (11%) chez les célibataires alors que prédomine la vie familiale (45%) ; puis la vie amoureuse (28%), la vie sociale (14%) et la vie professionnelle (7%)

 

Finalement seulement 9% des femmes aimeraient être un homme, 38% juste pour une journée !

Source : ADN

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *