Les enjeux stratégiques du secteur du luxe post Covid-19

Dans le contexte particulier de la crise actuelle, MAD a entrepris la rédaction d’un rapport détaillé sur les enjeux stratégiques des Maisons de Luxe post Covid-19.
L’étude « Luxury convalescence: fast-forwarding » sera diffusée en plusieurs étapes, toutes les deux semaines entre fin mai 2020 et mi-juillet 2020.

Dans la première partie de l’étude « 2020 – Imaginer l’inimaginable, entre bouleversement du business et reset des clients » diffusée le 19 mai, MAD a présenté le bilan financier des Maisons de Luxe et esquissé le profil de l’année 2020.
MAD a ensuite identifié 4 accélérations notables de tendances – le marché du Luxe chinois, la conquête du client local, le « No-Channel » et le « Brand Purpose » – déjà engagées chez les clients du Luxe, transversales à toutes les catégories de produits de l’Industrie.

Partie 1
2020 – Imaginer l’inimaginable, entre bouleversement du business et reset des clients

Une partie introductive de l’étude sur les impacts économiques post Covid-19 et les challenges d’évolution des comportements clients.

Cette première partie présente le bilan financier des Maisons de Luxe et esquisse le profil de l’année 2020. Puis explique comment la crise devient un accélérateur impitoyable de tendances préexistantes sur au moins 4 grands sujets stratégiques : le marché du Luxe chinois, la conquête du client local, le « No-Channel » et le « Brand Purpose » pour les Maisons de Luxe.

Partie 2 – Question de catégorie : de l’Horlogerie Joaillerie à la Beauté.

Le deuxième volet de l’étude porte sur deux secteurs antinomiques à plusieurs égards, mais qui peuvent s’inspirer mutuellement : l’Horlogerie Joaillerie et les Parfums Cosmétiques, deux industries dont les Business Models sont encore marqués par le Wholesale au moins historiquement, mais où les enjeux de « Direct-To-Consumer » sont cruciaux.

MAD analysera dans un premier temps l’opportunité pour l’Horlogerie Joaillerie de repenser les modes d’engagement clients via l’approche des différents canaux de distribution, l’équilibre de l’offre produit, le traitement des essentiels VICs et les points de contact online.

Puis, ils se pencheront sur l’écosystème des Parfums et Cosmétiques et ses enjeux en matière de catégories de produits, de circuits de distribution, et de tendances de consommation, avec une attention particulière sur le rôle clé du digital.

Dans ces deux industries tellement différentes, la période qui s’annonce pourrait entraîner une redistribution des cartes. Le processus de recomposition et de consolidation du secteur devrait ainsi fortement s’accélérer.

Vous devriez apprécier