Le secteur auto et la publicité TV

Les investissements TV du secteur automobile (avec la distribution spécialisée) augmentent sensiblement d’année en année.  Sur les huits premiers mois de l’année ils progressent de +15% (de 2016 à 2017). Un niveau de croissance maintenu entre 2017 et 2018 selon une étude de Realytics. En effet, en 2016, sur 100 euros investis en TV, 11 euros étaient dépensés par les acteurs du secteur automobile.

En 2017, sur 100 euros investis, 13 euros concernaient le secteur. Plus encore, deux écrans publicitaires sur trois contiennent un spot du secteur auto. En volume, sur janvier-août, les constructeurs et la distribution spécialisée pèsent pour plus d’un milliard d’euros dans les investissements TV.

Cette croissance est aussi le fruit de la progression des nouveaux entrants.  85 nouvelles marques sont arrivées, soit une progression de +23% entre 2016 et 2018 (371 en 2016 vs 456 en 2018).

Rentrée

La période de la rentrée scolaire reste un temps fort de prise de parole. Elle concentre ainsi 25% du budget annuel du secteur en 2016 et 27% en 2017. « Est-ce dû au Mondial de l’auto, un an sur deux ?

Le cas échéant, comment expliquer que la tendance se maintienne même lorsque le salon n’a pas lieu ? Est-ce une habitude qu’ont pris les annonceurs avec le salon, ou l’effet de la rentrée ? » Sûrement un peu des deux répond Realytics.

Pour rappel, l’édition parisienne du Mondial de l’auto est celle qui attire le plus de visiteurs au monde (1,066 millions de visiteurs en 2016). Le salon qui fête cette année ses 120 ans voit défiler les grands constructeurs automobiles, qui présentent leurs derniers modèles et innovations et un visiteur sur quatre a un projet d’achat derrière la tête.

Source : CB

Vous devriez apprécier