Le regard et les intentions des Français pour le Black Friday 2018

Quelle image ont les Français de l’événement promotionnel appelé le Black Friday ?  Ont-ils l’intention d’en profiter cette année ? Pour acheter quoi ? En dépensant combien ? Est-ce réellement une bonne opération pour eux ?

#ENBREF

  • 91% des Français ont désormais entendu parler du Black Friday, dont 74% qui voient bien ce dont il s’agit

  • Un Français sur deux a l’intention de profiter du Black Friday 2018 pour réaliser des achats, soit presque deux fois plus que l’année dernière !

  • 212 euros : budget moyen que les acheteurs du Black Friday 2018 envisagent de dépenser

  • Les vêtements, chaussures et maroquinerie arrivent en tête des souhaits d’achat (60%)

  • Les rayons TV, Hi-fi, High-tech (33%) et Livre, DVD, jeu vidéo, CD (28%) complètent le podium des produits attendus

  • Près d’un tiers des Français estime que le Black Friday représente un bon moyen de faire des économies (30%) ou la possibilité d’acheter en avance ses cadeaux de Noël sans stress (30%)

  • Mais 50% des Français y voient une trouvaille marketing supplémentaire pour les faire dépenser plus ou carrément une arnaque des commerçants leur permettant de faire de fausses promotions (25%)

A quelques jours du Black Friday qui débutera vendredi 23 novembre à minuit, le réseau d’experts du commerce et des tendances de consommation, iloveretail.fr, s’est associé à OpinionWay pour décrypter les attentes et intentions des Français.

Le Black Friday est une institution aux États-Unis depuis plus de 40 ans. Au lendemain du jeudi de Thanksgiving, les commerçants cassent les prix et les clients se ruent sur ces promotions exceptionnelles à mi-chemin entre le back-to-school (rentrée des classes) et les fêtes de Noël.

Depuis quelques années, les grands e-commerçants américains déclinent cette opération dans le monde entier et la France n’y a pas échappé. Emboitant le pas aux géants comme Amazon, Nike ou Apple, les grandes enseignes françaises y ont vu plus qu’une simple réaction à la concurrence : une réelle opportunité de réaliser des volumes de ventes importants avant Noël et les périodes de soldes.

Mais qu’en pensent réellement les Français ? Ont-ils l’intention d’en profiter cette année ? Est-ce réellement une bonne opération pour eux ? La réponse au cœur de cette étude.

A quelques jours du Black Friday qui débutera vendredi 23 novembre à minuit, le réseau d’experts du commerce et des tendances de consommation, iloveretail.fr, s’est associé à OpinionWay pour décrypter les attentes et intentions des Français.

Le Black Friday est une institution aux États-Unis depuis plus de 40 ans. Au lendemain du jeudi de Thanksgiving, les commerçants cassent les prix et les clients se ruent sur ces promotions exceptionnelles à mi-chemin entre le back-to-school (rentrée des classes) et les fêtes de Noël.

Depuis quelques années, les grands e-commerçants américains déclinent cette opération dans le monde entier et la France n’y a pas échappé. Emboitant le pas aux géants comme Amazon, Nike ou Apple, les grandes enseignes françaises y ont vu plus qu’une simple réaction à la concurrence : une réelle opportunité de réaliser des volumes de ventes importants avant Noël et les périodes de soldes.

Mais qu’en pensent réellement les Français ? Ont-ils l’intention d’en profiter cette année ? Est-ce réellement une bonne opération pour eux ? La réponse au cœur de cette étude.

LE BLACK FRIDAY EST ENTRÉ DANS LES MŒURS DES FRANÇAIS

Ce terme anglo-saxon est désormais connu de tous :  neuf Français sur dix (91%) en ont déjà entendu parler dont 74% qui voient bien ce dont il s’agit.

Le marketing et les promotions étant nés sur le web, ce sont les personnes les plus âgées qui ont le moins entendu parler du Black Friday : 13% des personnes âgées de plus de 65 ans ne voient pas de quoi il s’agit contre seulement 3% des jeunes âgés de 18 à 24 ans.

Alors que seulement 28% des Français avaient déjà profité du Black Friday par le passé, c’est désormais un Français sur deux qui a l’intention d’en bénéficier pour réaliser des achats, soit presque un doublement du nombre d’acheteurs potentiels en un an seulement !

Les femmes (54% vs 44% des hommes) et les jeunes (63% des 18-34 ans contre 42% des 50 ans et plus) sont ceux ayant le plus l’intention de profiter du Black Friday pour réaliser des achats.

GROS BUDGET,

À DÉPENSER EN PRIORITÉ DANS LA MODE !

Les Français ayant l’intention de réaliser des achats lors du Black Friday ont prévu un gros budget puisqu’ils envisagent de dépenser 212€ en moyenne lors de leurs achats de cette année. 44% des personnes interrogées déclarent disposer d’un budget d’un montant supérieur à 200 euros.

Si les femmes ont davantage l’intention d’acheter lors du Black Friday, elles prévoient en revanche de dépenser beaucoup moins que les hommes avec un budget moyen de 184€ contre 250€.

C’est également le cas des séniors : les personnes âgées de 65 ans et plus sont les moins nombreuses à prévoir des achats lors du Black Friday mais celles qui ont l’intention de le faire prévoient de dépenser en moyenne 260€ contre 191€ pour les personnes âgées de moins de 50 ans.

Numéro 1 toutes catégories des rayons que les Français envisagent de dévaliser lors du prochain Black Friday : la mode avec 60% de citations (vêtements, chaussures et maroquinerie) et encore plus fort du côté des femmes (67%) que des hommes (50%).

Loin derrière, les Français vont chercher des promotions sur les produits technologiques (TV, Hi-fi, High-tech) pour 33% d’entre eux et culturels (livre, DVD, jeu vidéo, CD). Viennent ensuite l’électroménager (23%) les objets de décoration (19%), le bricolage (14%) et les matériels sportifs ou de loisirs (10%).

 

PAS DUPES, LES FRANÇAIS
SAVENT Y TROUVER LEUR COMPTE

Un Français sur deux considère le Black Friday avant tout comme une trouvaille marketing destinée à leur faire dépenser davantage (55% des hommes  / 45% des femmes).

Un Français sur quatre y voit même carrément une arnaque des commerçants leur permettant de faire de fausses promotions (32% des hommes  / 19% des femmes).

Certes pas dupes de l’intérêts des enseignes, les Français ont bien compris le bénéfice qu’ils pouvaient tirer du Black Friday : un bon moyen de faire des économies (31%) et la possibilité d’acheter en avance ses cadeaux de Noël (30%). L’opportunité d’acquérir des biens inaccessibles habituellement (13%) ou le fait d’augmenter son pouvoir d’achat (10%) semble moins convaincre les Français.

Source : « Étude OpinionWay-iloveretail.fr : les Français et le Black Friday »

Méthodologie

Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 1012 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

Les interviews ont été réalisées par questionnaire autoadministré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview).

Les interviews ont été réalisées les 24 et 25 octobre 2018.

Vous devriez apprécier