Le potentiel publicitaire de la TV connectée

Des cinq principaux marchés européens, la France est avec l’Italie celui où le potentiel de croissance des recettes publicitaires générées par la TV connectée est le plus important. C’est ce qui ressort d’une étude de SpotX, qui conforte une appétence réelle chez les agences médias et les annonceurs.

Résultat de recherche d'images pour "tv connectée"

La TV connectée est pensée pour des consommateurs et pas des téléspectateurs, analysait en mars dernier pour INfluencia, Leon Siolis, Directeur Général de SpotX pour le Royaume-Uni et l’Europe du Sud. Huit mois plus tard, la plateforme en ligne d’ad serving se penche sur les catalyseurs et les barrières de la pénétration de la TV connectée en Europe.

Menée par le cabinet d’étude et de conseil en stratégie londonien, MTM, l’étude analyse les cinq plus gros marchés européens (Royaume-Uni, Allemagne, France, Italie et Espagne).

Pour celui de la France, les résultats devraient consolider l’appétence.  » Il est prêt, annonceurs et agence médias ont le doigt sur la gâchette « , assure Sébastien Robin, managing director SpotX France.

Les chiffres leur donnent raison : la France connaîtra un taux de croissance annuel composé des recettes publicitaires générées par la TV connectée de 63%.

Les revenus devraient eux s’élever à 240 millions d’euros d’ici 2020. D’après “ The Connected TV Advertising Opportunity in Europe ”, cette croissance rapide concerne l’internet ouvert sur des appareils de streaming, smart TVS et consoles de jeux.

Résultat de recherche d'images pour "tv connectée"

«  En dépit de l’importance de l’IPTV en France, les catalyseurs nécessaires à la croissance de la TV connectée sont déjà en place. Alors que 45,9% des ménages français visionnent les contenus télévisés par le biais des box TV des opérateurs (IPTV), les professionnels du marché interrogés ont conclu qu’un plus large accès au haut débit devrait encourager les foyers français à augmenter leur consommation de contenus vidéos par le biais d’autres appareils et services tel que Google Chromecast, Amazon Fire, Roku ou Apple TV en complément des Box TV des opérateurs « , énonce l’étude.

Après nous avoir rappelé que d’après Molotov, le taux d’engagement est meilleur quand le contenu est diffusé sur un écran plus large et de meilleure qualité, «  confirmant que la TV connectée est un complément de la TV linéaire, qui ne disparaîtra pas « , Sébastien Robin estime que «  les consommateurs ne sont prêts à payer que jusqu’à un certain montant pour accéder aux services VOD, basé sur un modèle d’abonnement.

Ce qui créé un point de saturation pour les services de VOD en souscription, alors que les modèles de VOD basés sur la publicité reproduisent les schémas connus et acceptés de la TV traditionnelle « .

Résultat de recherche d'images pour "tv connectée"

En France, les services de replay, vidéo à la demande et OTT sont bien connus, mais l’utilisation des applications et services sur les TV connectées reste encore limitée par la prédominance des box TV. Pourtant le taux d’équipement en TV connectée s’élève à 57% et devrait atteindre 75% en 2020 grâce à l’investissement des foyers dans les nouvelles “ smart TV ” et appareils de streaming.

Les millennials adoptent la TV non linéaire

Est-ce que la croissance de la TV connectée entraîne automatiquement celle de l’usage des deuxièmes et troisièmes écrans ?  » Les capacités de ciblages data et la mesure quatre écrans permettent de rapprocher digital et TV.

Les consommateurs ont adopté l’idée que la TV ne ressemble pas seulement à l’écran dans leur salon et qu’ils peuvent commencer à regarder un contenu vidéo sur un de leurs appareils tels que leur smartphone ou tablette, puis continuer à regarder le même contenu dans leur salon sur leur écran TV via leur TV connectée « , répond Sébastien Robin.

Il rappelle que 10% seulement du contenu consommé est  » délinéarisé « , «  mais que chez les millennials le non linéaire est de 30%. Ce sont eux qui vont driver le changement dans un futur à court terme. Il va donc falloir plus de contenus et plus de contenus locaux. Cela ne signifie pas la mort de la TV au centre de la maison, mais les petits chaînes risquent de souffrir « .

Résultat de recherche d'images pour "tv connectée"

 » Par le passé les diffuseurs et opérateurs ont montré des réticences à développer des applications TV connectée mais nos recherches démontrent qu’aujourd’hui les propriétaires de médias reconnaissent la popularité des services émis par OTT, tel que Molotov que plus de trois millions de consommateurs ont adopté en France depuis janvier 2016.

De plus, la disponibilité de contenus “ premium ” et l’augmentation du nombre de contenus disponibles en français devraient encourager les consommateurs à adopter les dernières technologies en matière de télévision. Ils pourront donc profiter de leurs programmes préférés en haute résolution et ceci dans leur salon « , commente Nick Thomas, Associate Director chez MTM.

Attention quand même à ne pas trop buller dans le canap’, c’est comme cela qu’on devient membre de la génération sédentaire dont la pub et la technologie sont les deux mamelles.

Source : Influencia

Vous devriez apprécier