Le manque à gagner lié aux adblockers

LE CHIFFRE :

41 milliards $

Selon une étude de la société Adobe pour PageFair1, le manque à gagner lié aux adblockers atteindrait 41 milliards $ en 2016 dans le monde, soit quasiment le double par rapport à 2015.

Ce chiffre représenterait pour 2016 environ 23% des investissements publicitaires digitaux dans le monde2.

Selon cette étude, le nombre d’utilisateurs d’adblockers dans le monde devrait passer de 121 millions en 2015 à 181 millions en 2016.

Adobe a recensé sur le deuxième trimestre 2015 45 millions d’utilisateurs mensuels actifs d’adblockers aux Etats-Unis et 77 millions en Europe soit des progressions de 48% sur un an pour les premiers et de 35% pour les seconds.

Sur le continent européen, les internautes grecs (36,7%), polonais (34,9%) et allemands (25,3%) sont ceux qui utilisent le plus les logiciels bloqueurs de publicité.

Et, selon cette étude, la France fait partie des pays qui enregistrent les plus faibles pénétrations de ces outils puisque 10,4% de ses internautes en sont utilisateurs.

Quant à la Grande-Bretagne, 2015 a été marquée par une augmentation importante (+85% vs Q2 2014) d’utilisation d’adblockers, amenant à 20,3% la part de ses internautes utilisateurs mensuels de ces logiciels.

Pour Adobe, la grande majorité des utilisateurs d’adblockers utilisent le navigateur Chrome de Google (126 millions, +51% vs Q2 2014) avant Firefox (48 millions et +17%).

Quant au mobile, il est encore peu impacté et représente à date 1,6% du total des blocages.

Et à la question « pourquoi installez-vous un adblocker ? », 50% des 400 internautes américains interrogés déclarent comme raison principale, l’abus d’utilisation de leurs données personnelles avant l’augmentation du nombre de publicités (41%).

 

Pour en savoir plus:
1 Source Adobe Page Fair « The cost of ad blocking »

2 Source ZenithOptimedia. Investissements publicitaires digitaux 158 Mds $ en 2015 et 182 Mds $ pour 2016

Vous devriez apprécier