L’alimentation pèse moins dans le budget des Français

LE CHIFFRE :

20,4%

Selon L’Insee1, les ménages français ont consacré en 2014, 20,4% de leurs dépenses de consommation à l’alimentation. En 1960, cette part était de 34,6%.

En 2014, les ménages consacraient 232 milliards à leur budget alimentation à domicile ou en dehors du domicile, soit 3 600 € en moyenne par habitant sur l’année.

 

Bien que la part consacrée à l’achat de la viande demeure le principal poste de dépenses alimentaires, celle-ci est en forte diminution depuis plus de 40 ans passant de 26% en 1967 à 20% aujourd’hui.

A l’instar du poste « viande », la consommation en volume de pains a elle-aussi diminué (12,9% en 2014 vs 14,6% en 1960), comme celle des fruits et légumes (15,5% en 2014 vs 18% en 1960).

Ces baisses se sont faites au profit des achats de plats préparés (3,9% en 2014 vs 0,9% en 1960), de produits sucrés (6,8% vs 5%) et des boissons non alcoolisées (7,5% vs 4,5%).

 

Les changements de modes de vie au cours des cinquantes dernières années se sont accompagnés d’une réduction de temps de préparation des repas à domicile (-25% entre 1986 et 2010) et ont profité à des produits faciles d’emplois tels que les pizzas ou les plats préparés.

La recherche de praticité se fait au détriment des aliments bruts avec pour exemple une augmentation de produits dérivés de la pomme de terre quand la consommation de la pomme de terre brute baisse.

 

Quant à l’alimentation hors domicile, sa part atteint aujourd’hui les 26% contre 14% en 1960, conséquence principale de l’augmentation des prix plutôt qu’une augmentation de la consommation.

 

Pour en savoir plus:
1 Source Insee « Cinquante ans de consommation alimentaire » octobre 2014

Vous devriez apprécier