La TV premier prescripteur du cinéma

Dans son dossier «La géographie du cinéma», le CNC dévoile les résultats de son étude annuelle PubliXiné sur les pratiques cinématographiques des Français en 2014, réalisée en partenariat avec Médiavision et mise en oeuvre par Harris Interactive.
En 2014, la sortie au cinéma reste une sortie collective et planifiée : 88,3% des spectateurs s’y rendent à plusieurs et 68,1% prennent la décision d’aller au cinéma la veille ou plusieurs jours à l’avance, même si seulement 12,4% réservent leur place au préalable. La télévision est le premier vecteur d’information incitant le public à aller voir un film, cité par 51,6% des sondés, devant le bouche à oreille (47,5%), la bande-annonce vue au cinéma (41,5%) et Internet (38,8%).

NL1006-image-CNC1

Parmi les vecteurs d’information en ligne, le rôle prescriptif des réseaux sociaux est en croissance continue : 16,2% des spectateurs de cinéma y ont recours en 2014 versus 5,7% en 2011. Le taux de prescription des sites de partage de vidéo a également gagné 10 points en 3 ans.

NL1006-image-CNC2

Internet est le premier moyen pour s’informer de l’horaire d’une séance de cinéma avec 71% des spectateurs de cinéma qui l’utilisent.
Près de la moitié des personnes interrogées vont au cinéma entre 19h et 22h : 49,5% en 2014 contre 48,2% en 2013.
Les spectateurs sont toujours très satisfaits des salles de cinéma (qualité de la projection, taille de l’écran…) mais ils sont moins satisfaits que les années précédentes de la durée d’exploitation des films : 32,7% considèrent que les films ne restent pas suffisamment longtemps à l’affiche, contre 27,8% en 2013 et 25% en 2012.
Permanente depuis 2005, l’enquête PubliXiné est administrée par internet auprès de 800 à 1 000 individus deux fois par mois.

Source : Offre media

Vous devriez apprécier