La consommation responsable suscite toujours l’intérêt des Français

Sans modifier profondément les attentes de la population française, la crise et les confinements agissent comme des catalyseurs de changement. La tendance à la consommation responsable a donc toujours le vent en poupe. D’après le second Baromètre de la Transition Alimentaire de Max Havelaar France réalisé avec OpinionWay, 73% des Français et Françaises ont envie de consommer plus responsable dans le contexte de la crise.

Des envies de local et de responsable

Pour y parvenir, deux moyens d’actions sont mis en avant : consommer moins et mieux. Pour 1/3 des Français et Françaises, la période du confinement a été l’occasion de prendre conscience qu’il était possible de limiter sa consommation. Plus spectaculaire, l’envie de consommation 100% locale a fait un bon de 24% depuis la crise du Covid-19.

Avant de se voir dans leurs assiettes, ces tendances s’observent dans les lieux où les consommateurs et consommatrices font leurs courses. D’après le sondage OpinionWay, les marchés font figure de gagnant de la crise – malgré des fermetures durant le premier confinement : 51% des personnes interrogées les fréquentent, contre 43% en période pré-Covid. Les ventes directement chez les producteurs progressent de 7 points en faisant partie des habitudes de 27% de la population française. Enfin, la fréquentation des enseignes bio a également progressé de 4 points depuis la crise.

Mais aussi de nouvelles prises de conscience

Malheureusement, plus l’envie de consommation alimentaire locale et responsable est forte, plus elle se heurte à la réalité. La crise du Covid-19 a donné naissance à de nouvelles prises de conscience. Pour près d’une personne sur six, la crise a été l’occasion de prendre conscience du nombre de produits importés que nous consommons régulièrement voire quotidiennement. Parmi les plus importants, on retrouve : le chocolat, le riz, le café, certaines épices, les bananes, le thé et le quinoa.

Certains consommateurs et consommatrices particulièrement motivé.e.s s’attèlent déjà à remplacer par le café par de l’orge ou de la chicorée.

À Paris, le restaurant Fief du chef Victor Mercier a aussi tiré un trait sur le café et le chocolat pour ne proposer que du made in France. Difficile mais pas impossible, donc. Mais pour une large majorité de la population française, c’est trop difficile. 67% des personnes interrogées se sentent incapable de se passer de café et 73% n’envisagent pas de dire adieu au chocolat.

Évolution des consciences, pas des usages

Résultat : 70% des Français et Françaises considèrent que consommer des produits 100% responsable demande trop d’effort. Les consciences évoluent plus rapidement que les usages, mais c’est déjà ça.

Sources : ADN & Max Havelaar – Opinion way

Vous aimerez aussi...