La qualité, critère important lors de l’acte d’achat

Depuis 2012, les études montraient que le consommateur cherchait surtout le bon prix. Aujourd’hui, la tendance change. 54% des Français considèrent la qualité comme déterminante lors de l’acte d’achat.

C’est la rentrée ! Et avec elle, il va falloir que les marques se mettent au tempo. La guerre des prix ne devra plus se faire au détriment de la qualité. Scandales alimentaires et sanitaires, catastrophes écologiques et souffrance animale… ont fini par convaincre les consommateurs qu’il est plus que temps de changer leurs habitudes et celles des industriels. Les résultats de l’enquête menée par Opinionway pour le compte de Veeva sont clairs.

Le niveau de confiance entre les Français et les marques n’est pas à son top et seul 1 Français sur 4 estime que le respect des consommateurs est la priorité des marques. Une tendance particulièrement marquée dans l’habillement où 39% des consommateurs dénoncent une baisse de la qualité, 36% dans les produits d’équipement du foyer, et 31% dans le secteur alimentaire. En ce qui concerne les cosmétiques, si une diminution de qualité est constatée par 19% des Français, 49% d’entre eux estiment qu’elle n’a pas changé.

Les consommateurs prêts à faire pression

75% des Français déclarent boycotter les marques qui ne tiennent pas leur promesse en matière de qualité

En termes de solutions, le local emporte toutes les faveurs, bien au-delà des solutions proposées par les industriels

Les Français plébiscitent en masse le Made in France (90%) et les produits locaux (93%). En revanche, la traçabilité (65%), les labels (42%) et les normes de production (41%) sont regardés avec plus de circonspection.

Toutefois les entreprises ne semblent pas avoir pris la mesure de ce nouveau paradigme. En effet, 1 Français sur 3 ne décèle aucune amélioration dans la qualité des produits proposés. Une tendance à nouveau particulièrement marquée dans le secteur alimentaire, où 31% dénoncent une baisse de la qualité, mais aussi dans l’habillement (39%) et les produits d’équipement du foyer (36%). En ce qui concerne les cosmétiques, si une diminution de qualité est constatée par 19% des Français, 49% d’entre eux estiment qu’elle n’a pas changé.


Méthodologie de l’étude

Enquête effectuée du 1 au 5 juin 2018 auprès de 1002 personnes représentatives de la population française, âgées de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

Source : ADN

Vous devriez apprécier