La place du magasin traditionnel dans le processus d’achat

LE CHIFFRE :

45%

Il existe un décalage entre distributeurs et consommateurs sur la place du magasin traditionnelle dans le processus d’achat.

Sur 6 000 consommateurs interrogés par Cap Gemini1 dans 9 pays, 45% affirment que les boutiques traditionnelles sont utiles.

Sur les 500 distributeurs interrogés, ce taux atteint les 81%.

En outre, 71% des consommateurs envisagent de ne plus acheter dans les magasins traditionnels et de s’orienter pour 59% vers les acteurs du net comme les GAFA2.

Une des explications de ce comportement tient au fait que 40% des consommateurs pensent que faire ses courses est une corvée, principalement pour les Suédois (54%) et les Espagnols (49%).

En France, le taux atteint les 40%.

Pour les attirer en magasin, les consommateurs voudraient des services identiques à ceux du web :

  • 75% veulent s’assurer de la disponibilité du stock avant de se rendre en magasin
  • 57 % des consommateurs attendent des détaillants qu’ils ne se contentent pas simplement de vendre le produit, mais leur offrent également des espaces sociaux

 

Pour en savoir plus :

1 Source Le Digital Transformation Institute de Capgemini a mené une enquête auprès de 6 000 consommateurs aux Etats-Unis, en Chine, en Allemagne, en France, au Royaume-Uni, en Italie, en Espagne, aux Pays-Bas et en Suède, qui ont partagé leurs points de vue sur le commerce en ligne et en magasin. Il a également interrogé 500 responsables de commerces sur ces marchés, 24 start-ups dédiées aux technologies de vente et certains gérants de magasins à Londres pour comprendre à quoi ressemblera l’avenir des points de vente.

2 Google, Amazon, Facebook, Apple

 

Vous devriez apprécier