La manterruption est toujours d’actualité

LE CHIFFRE :

23%

Au cours d’une conversation, un homme interrompt 23% de fois plus une femme qu’un autre homme.

Cet acte durant lequel un homme coupe brutalement la parole à une femme porte le nom de « manterruption ».

Les conversations en face-à-face ne sont pas les seuls moments où la manterruption se réalisent.

Selon une étude de la Brigham Young University and Princeton2, les hommes dominent 75% du temps de parole au cours d’une réunion ou d’une conférence.

A l’Université ou au travail, l’homme a tendance à plus monopoliser la parole que la femme :

  • A l’Université de droit de Yale3, 58% des prises de parole étaient faites en 2012 par les hommes
  • Dans les sociétés Techno, les hommes interrompent deux fois plus la parole que ne le font les femmes4

Pour lutter contre ce phénomène une application mobile « Woman interrupted » a été développée. Elle analyse les discussions du quotidien, et permet de quantifier le nombre de fois où une femme s’est fait couper la parole par un homologue masculin.

 

Pour en savoir plus : cliquez ICI

 

Pour en savoir plus :

1 Source The Journal of Psychology and Anthropological Linguistics

2 Source Brigham Young University and Princeton

3 Source Yale

4 Source Slate

Vous devriez apprécier