La consommation des Millennials en France et en Europe

L’Observatoire Cetelem de la consommation 2018 publie ses résultats. Couvrant 17 pays européens, l’étude, titrée «I like shopping ! Millennials et magasins : la fracture est loin d’être consommée», révèle que les Millennials prennent un réel plaisir à fréquenter les magasins. Mais, contrairement à l’ensemble de la population, ils intègrent bien plus le digital dans leur expérience de shopping, dans leurs modes de consommation, et souhaitent que les magasins prennent en compte ce volet fondamental.
Les principaux enseignements de l’étude indiquent que :
– 2018 marque la cinquième année consécutive d’augmentation du moral des Européens. Avec une moyenne de 5,2/10, les Européens ont une bien meilleure perception de la situation actuelle de leur pays. Ce sont les Danois (6,7), les Autrichiens (6,5) et les Allemands (6,4) qui sont les plus satisfaits. La note de moral est en forte hausse en France. En effet, les Français considèrent que la situation de leur pays s’améliore nettement par rapport à l’an passé (5,1 contre 4,4 en 2017). Les Européens ont également une meilleure perception de leur situation personnelle avec une note de 5,8 et 6,1 pour les seuls Millennials.
– Les jeunes Européens sont, dans pratiquement tous les pays concernés par l’étude, plus positifs sur leur situation personnelle que la moyenne. Cette vision plus positive se traduit dans les intentions d’achats. 47% des Européens se disent prêts à accroître leurs dépenses dans les douze prochains mois, ce pourcentage s’élève à 54% quand il s’agit des Millennials. Les Slovaques sont ceux qui songent le plus à accroître leurs dépenses (73%) devant les Tchèques (69%, +7pts par rapport à 2017). Les Français sont 34% à le penser, un point de moins qu’en 2017. Cet indicateur montre que la consommation des ménages devrait rester très solide en 2018 sur le continent européen.
– Les Millennials sont beaucoup plus optimistes concernant l’avenir que l’ensemble de la population (79% contre 68% en moyenne). Les jeunes Danois sont ceux qui voient l’avenir sous les meilleurs auspices avec 86% se déclarant optimistes devant les Roumains (83%) et les Portugais (81%). Les jeunes Français et Italiens sont les moins optimistes avec respectivement 71% et 70% qui parient sur des lendemains qui chantent. Les Millennials ont une consommation plutôt responsable et raisonnée, comme leurs aînés, à quelques différences près : ils limitent moins leurs dépenses à ce qui est vraiment utile (76% contre 83%) et ils ont une propension à plus épargner (73% contre 64%).
– Les Millennials aiment les magasins. Pour 57% d’entre eux, faire du shopping dans les magasins est un plaisir (contre 47% pour l’ensemble de la population). Par ailleurs, les Millennials intègrent plus que la moyenne les usages d’Internet dans le commerce physique comme acheter un produit sur le web après l’avoir vu en magasin (54% contre 45%), comparer le prix d’un produit sur Internet en étant dans un magasin (56% contre 44%), prendre en photo un produit en magasin et l’envoyer à des proches pour avoir leur avis (44% contre 29%).
Les Millennials utilisent également plus que la moyenne les réseaux sociaux pour être en contact avec les magasins : 55% (contre 39%) pour suivre les magasins sur les réseaux sociaux, 49% (contre 37%) pour regarder les vidéos postées par les magasins, 36% (contre 25%) pour poser une question à un magasin, 29% (contre 22%) pour faire partie d’une discussion sur un magasin, 28% (contre 19%) pour acheter un produit ou un service. Aujourd’hui, commerce physique et Internet coexistent, même dans les pratiques de consommation des Millennials qui aiment les grands centres commerciaux plus que l’ensemble de la population (74% contre 65%). Pour autant, les Millennials sont 72% à estimer que les magasins auront fortement changé d’ici dix ans et ils sont 42% à penser que tous les achats s’effectueront sur Internet et qu’il n’existera plus de magasins, toujours d’ici dix ans.
Les magasins ne devront plus être de simples lieux de vente mais des lieux d’expérience, surtout pour les Millennials : vivre des expériences ludiques/sensorielles surprenantes (61% contre 52%), avoir des espaces de détente (52% contre 42%), avoir des activités de loisirs complémentaires à l’activité du magasin (53% contre 41%).
Source : Offre media

Vous devriez apprécier