La consommation de VOD légale ou illicite tout au long du confinement selon Hadopi

Les taux de consommation dématérialisée des biens culturels redeviennent équivalents à ceux observés en 2019, à l’exception notable des films qui sont consommés par 52% des internautes français, contre 47% en 2019 d’après la dernière vague de l’étude Hadopi, Les pratiques culturelles à domicile en période de confinement, réalisée après le déconfinement, les 19 et 20 mai.

Durant ces huit semaines de confinement, les offres de vidéo à la demande par abonnement (VàDA) semblent avoir gagné des abonnés de manière durable pour atteindre un nouveau palier : 49% des internautes interrogés déclarent posséder un abonnement de ce type contre 36% il y a un an. 

A l’issue de la période de confinement, 42% des internautes français considèrent toujours que la consommation culturelle sur internet est indispensable, devant le sport (41%) et les activités manuelles (40%).

Vous aimerez aussi...