Impact social et environnemental lors de l’acte d’achat

En Europe, un consommateur sur trois prend en compte la durabilité lors de ses achats

Un nombre important de consommateurs des cinq plus grands marchés d’Europe (Allemagne, Royaume-Uni, France, Italie et Espagne) tient compte de l’impact social et environnemental des marques de mode lors de leurs achats, selon un nouveau rapport publié par l’ONG britannique Fashion RevoluRésultat de recherche d'images pour "respect environnement"tion.

L’organisation a interrogé 5 000 personnes âgées de 16 à 75 ans dans ces cinq pays afin de déterminer l’influence de cette problématique sur leurs décisions d’achat et a découvert que plus d’un tiers (38 pour cent) achetaient des vêtements en pensant à ces questions.

La grande majorité des répondants (88 pour cent) a indiqué que la protection de l’environnement était la principale préoccupation par rapport aux marques de mode, suivie du changement climatique (mentionné par 85 pour cent des sondés) et de la pauvreté dans le monde (84 pour cent).

Les consommateurs interrogés ont également manifesté le désir d’en savoir plus sur les vêtements qu’ils achètent.

Pas moins de 80 pour cent des personnes interrogées pensent que les marques de mode devraient divulguer le nom des usines avec lesquelles elles travaillent, tandis que 77 pour cent souhaitent également savoir à quels fournisseurs ces marques s’adressent pour importer les matériaux de leurs vêtements. 59 pour cent des personnes interrogées ont déclaré qu’elles souhaiteraient que les marques leur montrent ce qu’elles font pour améliorer la vie des personnes dans les sociétés où elles fabriquent leurs produits, tandis que 61 pour cent souhaitent en savoir plus sur les initiatives prises par les entreprises de mode pour réduire leur impact sur l’environnement.

En fait, les personnes interrogées se préoccupent tellement de ces questions qu’elles pensent que les marques de mode devraient être tenues par la loi de respecter les droits humains de toutes les personnes impliquées dans la fabrication de leurs produits (77 pour cent), la protection de l’environnement à chaque étape de leur processus de production (75 pour cent), par exemple, s’ils versent un salaire juste aux travailleurs (72 pour cent) et fournissent des informations sur l’impact de leur entreprise sur l’environnement (72 pour cent).

Les habitudes d’achat des européens conscients des enjeux environnementaux et sociaux

Résultat de recherche d'images pour "acheter vêtement"En l’absence de législation, il ne reste plus aux européens qu’à rechercher des marques qui correspondent le mieux à leurs idéaux lorsqu’ils vont faire leurs courses.

Voici comment ils font ces recherches : 77 pour cent sont en faveur des marques qui expliquent sur l’emballage comment les produits sont fabriqués.

Ils apprécient également que les entreprises utilisent l’emballage pour indiquer clairement où elles se procurent les matériaux, les ingrédients et les composants. 66 pour cent recherchent des entreprises de mode qui partagent des informations sur les salaires et les conditions de travail, et 74 pour cent recherchent celles qui font de même pour leurs pratiques respectueuses de l’environnement.

Les Italiens sont les plus préoccupés par l’impact social et environnemental des entreprises de mode où ils achètent, et plus de 50 pour cent des personnes interrogées ont déclaré qu’elles tenaient compte de ces facteurs lors de leurs achats.

Les Espagnols arrivent en deuxième position, avec environ 40 pour cent. Le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France ont eu des résultats similaires, avec des pourcentages de consommateurs soucieux de l’environnement et des questions sociales compris entre 30 et 33 pour cent.

Source : Fashionunited

Vous devriez apprécier