Impact de l’intelligence artificielle dans le retail

Les retailers se prononcent en faveur de l’intelligence artificielle et sont pour l’instant 67% à l’utiliser. C’est l’un des enseignements de l’étude publiée intitulée « Impact de l’IA dans le retail: état des lieux et projets », menée par l’éditeur Octopeek.

L’IA serait perçue comme un atout, selon les retailers interrogés. La solution présente de nombreux avantages pour tous les leviers impactant la vente: le prédictif (61%), l’individualisation des messages (50%), la modélisation des comportements d’achats (46%) et la gestion de la data clients (46%).

L’IA permettrait également d’améliorer la relation clients. Pour 75% des retailers, l’IA permet d’automatiser les réponses envoyées aux clients, et d’automatiser les expéditions (71%).

Le traitement du big data et le chatbot, les solutions d’IA privilégiées

L’IA permet d’optimiser le traitement du big data en permettant des analyses plus rapides et plus fiables. Le taux de déploiement s’élève à 36% et devrait atteindre 82% d’ici trois ans, faisant de l’IA appliquée au big data la solution la plus implantée chez les retailers.

Selon l’étude, 46% des retailers interrogés ont prévu d’implémenter la solution dans les trois prochaines années. C’est la solution dans laquelle les retailers comptent investir le plus, suivi par la personnalisation des campagnes marketing.À lire aussi: IA: seule 1 entreprise sur 3 a mis en place une charte éthique d’usage

La deuxième solution d’IA déjà déployée par les retailers (32%) est le chatbot. Sa progression dans les trois prochaines années sera cependant plus faible, avec un taux d’implémentation de 68%.

La troisième facette d’IA la plus utilisée (29%) vise à enrichir les données clients avec des datas extérieures comme celles issues des réseaux sociaux.

Les solutions d’IA pour des usages plus spécifiques peinent à s’imposer: 11% des retailers interrogés utilisent la reconnaissance visuelle de produits, 7% d’entre eux développent l’essayage virtuel, et aucun des répondants ne s’intéresse à la livraison par drone.

Le manque de formation et de compétences techniques comme freins à l’IA

79% des répondants affirment qu’il est nécessaire de former les collaborateurs aux compétences technologiques que requièrent l’IA. 75% d’entre eux déplorent le manque de compétences technologiques pour choisir la solution d’IA adaptée. L’étude montre que les retailers restent malgré tout optimistes quant au déploiement de l’IA dans leurs activités d’e-commerce.

Méthodologie:
Enquête réalisée du 15 septembre au 4 octobre 2019 par Octopeek auprès de 112 décideurs du retail, e-commerce et marketplaces

Vous devriez apprécier