De l’importance du mobile pour les magasins de sport

Le secteur du commerce des articles de sport, depuis plus de 7 ans, connait une croissance ininterrompue…une croissance insolente portée par le commerce spécialisé qui représente 80%(1) du chiffre d’affaires du secteur.

Mais la vitalité du secteur aiguise l’appétit des fabricants eux-mêmes qui cherchent à tirer profit du succès de leurs marques en lançant leurs propres points de vente … parfois pensés comme de vrais lieux  de rencontre fortement axés sur l’expérience et qui connaissent des croissances à 2 chiffres.

Par ailleurs, la progression du e-commerce n’a pas épargné le secteur, mais les ventes online y sont encore majoritairement portées par le discount.

Les sites web des enseignes font vendre…en magasin !

En effet, 66%(2) des visiteurs d’un site web d’une enseigne qui ont réalisé un achat l’ont fait en magasin ; d’où l’importance pour les enseignes de capitaliser sur cet actif qu’il représente, dans lequel se réalisent encore presque 90%(3) des ventes.

Véritable carrefour de connexions émotionnelles, le magasin possède en effet des avantages humains et expérienciels uniques et doit aujourd’hui privilégier les relations humaines tout en s’appuyant sur les services du digital… surtout dans un secteur porteur d’affects puissants comme celui du sport (dépassement et estime de soi, etc.).

 

Comment rentabiliser ce point de vente qui reste le meilleur levier de conversion (67% en moyenne(4) sur le secteur du sport) ?

Et comment dégager des ressources pour investir dans l’expérience clients (64%(5) des consommateurs la considèrent désormais comme étant plus importante que le prix lors du choix d’une marque ou d’une enseigne, et 60%(6) des Français de 18-24 ans ont envie de magasins où ils peuvent faire autre chose qu’acheter), alors que les marges et les rendements sont sous pression ?

Peut-on sortir de la spirale promotionnelle, de laquelle les magasins sortiront forcément perdants face au e-commerce, tout en capturant plus d’occasions de visite dans les magasins ?

Réallouer…mais pas n’importe comment !

L’efficacité et le rendement des budgets marketing étant une composante indispensable à la performance des enseignes, il est primordial qu’elles se posent la question de la pertinence de l’allocation de leurs ressources au regard notamment des nouveaux usages digitaux et mobiles.

Faut-il vraiment choisir entre des moyens « puissants mais aveugles » et « ciblés mais limités » ?  Comment rester massif tout en maximisant le ROI ? Comment respecter un consommateur qui refuse d’être importuné de messages inappropriés et intrusifs, mais souhaite avoir accès aux offres les plus en phase avec ses besoins du moment ?

Dans le commerce des articles de sport, cela est d’autant plus important que 7 achats sur 10(8) sont planifiés, et 82%(9) des Français font précéder leur visite d’une préparation sur le digital

Sur ce secteur, Bonial a pu constater, sur l’année 2017, un temps d’engagement moyen de 1 min 7s, sur 6,8M de pages de catalogues tournées environ.

Sur ces lecteurs, 80% consultent les catalogues de meubles sur mobile, preuve que le digital joue un rôle prépondérant dans la préparation des achats et 12,3% se rendent en magasin dans les 30 jours suivant la consultation.

Pour découvrir des solutions concrètes d’optimisation des budgets marketing et de génération de trafic qualifié en magasin grâce au mobile

Source : Bonial

Vous devriez apprécier