+3,8% pour le marché publicitaire en S1 2019

Au 1er semestre 2019, les recettes publicitaires nettes des médias sont en hausse de +3,8% par rapport au 1er semestre 2018 d’après les données du Bump publiées par France Pub, l’Irep et Kantar. Cette hausse est quasi-exclusivement due au digital.
Les chiffres digitaux pris en compte sont ceux du dernier observatoire de l’ePub qui indique une croissance de +13% entre le 1er semestre 2019 et le 1er semestre 2018. La tendance globale entre le 1er semestre 2018 et le 1er semestre 2017 était de +7%.

Les médias traditionnels observent globalement une stabilité de 0,1% au 1er semestre 2019 dans le même trend que le 1er semestre 2018 à -0,2%. Leur volet digital progresse de +10,6%.

Plusieurs médias se distinguent particulièrement pour leur croissance : la publicité extérieure affiche une croissance de +4,7% grâce à un DOOH toujours en expansion à +29,2%, des performances du shopping (+15,4%), du transport (+9,8%) et du mobilier urbain (+4%).

Seul l’outdoor affiche une légère décroissance de -1,7%. La radio fait mieux qu’au 1er semestre 2018 (-0,6%) avec une progression de +1,3%.

La presse, dans son ensemble, évolue de -5% contre -6,4% l’année précédente avec une bonne tenue de la PHR (-0,2%) et de la PQR (-3,1%). La TV reste stable (+0,2%).

Le courrier publicitaire (-8,6%) et les imprimés sans adresse (-4,3%) freinent également la croissance du marché global.

Cette forme de tassement est partiellement expliquée par une baisse des investissements de secteurs importants sur le marché : la distribution, premier secteur avec 14,7% est en repli de -1,8% ce semestre. Search, télévision et presse sont les plus impactés par la baisse budgétaire de ce secteur.

L’automobile, au 2ème rang, est stable dans un marché global orienté à la hausse, ce qui réduit sa part de voix de 0,7 point pour atteindre 10,3%.

Enfin l’édition, en repli de -9,3%, ralentit la progression du marché, tout comme le secteur de la mode dont les investissements sont réduits de -2,3% particulièrement en presse, avec toutefois un transfert budgétaire vers la publicité extérieure.

Sources : Offre media / Irep / Kantar / France Pub

Vous devriez apprécier